A Bruxelles, la police continue sa traque

FRANCE 3

Les forces de l'ordre recherchent au moins deux hommes en fuite après la perquisition qui a tourné à la fusillade mardi lors d'une opération antiterroriste liée aux attentats de novembre dernier.

Ce mercredi matin, on en sait un plus sur la fusillade survenue le 15 mars dans un immeuble de Forest, une banlieue tranquille de Bruxelles, notamment sur l'identité de l'homme abattu par les forces spéciales belges. L'homme s'apprêtait à tirer sur les policiers depuis sa fenêtre quand il a été neutralisé par un tireur d'élite.

Une enquête de routine

Tout commence par une perquisition menée conjointement par la police belge et française dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre. Venus pour une enquête de routine, les policiers s'attendent à trouver un appartement vide quand ils essuient des tirs à l'arme lourde. Quatre policiers, dont une française sont légèrement blessés.
 
Au moins deux individus prennent la fuite par les toits, s'en suit une fusillade, le quartier est immédiatement bouclé et les riverains confinés chez eux. "Il y a avait une quarantaine de policiers, lourdement armés, des fusils, des mitraillettes, des casques, des masques à gaz, des choses qu'on n’a pas l'habitude de voir dans ce quartier qui est relativement calme", commente une habitante. Ce mercredi matin, la vie semble avoir repris son cours dans le quartier de Forest. L'opération de police se poursuit pour tenter de retrouver les hommes ayant pris la fuite.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne