IVG

L'interruption volontaire de grossesse ou IVG désigne un avortement provoqué, décidé pour des raisons non médicales dans un cadre légal.

Lorsque l'intervention est motivée par des raisons médicales, que la poursuite de la grossesse soit dangereuse pour la santé de la mère ou parce que le fœtus ou l'embryon est atteint de malformations ou d'une maladie graves et incurables, il est question d'interruption thérapeutique de grossesse (ITG) ou d'interruption médicale de grossesse (IMG).
Bien souvent cet acte médical fait l'objet d'une législation spécifique, le droit de l'avortement.

plus
Une militante pro-choix manifeste contre la décision du Tribunal constitutionnel polonais de restreindre le droit à l\'IVG, à Cracovie, en Pologne, le 22 octobre 2020.

Pologne : l'avortement interdit en cas de malformation grave du fœtus

L\'allongement du délai maximum pour pratiquer une IVG pose-t-il un problème éthique ?

Les idées claires. L'allongement du délai maximum pour pratiquer une IVG pose-t-il un problème éthique ?

VIDEO. Allongement du délai légal pour l\'IVG : ce que ça pourrait changer

VIDEO. Allongement du délai légal pour l'IVG : ce que ça pourrait changer

L\'Assemblée nationale a adopté en première lecture l\'allongement du délai légal d\'accès à l\'IVG, le 8 octobre 2020. (photo d\'illustration)

IVG : l'Académie de médecine opposée à l'allongement du délai de 12 à 14 semaines

Le texte adopté le 8 octobre 2020 à l\'Assemblée nationale propose de supprimer la clause de conscience spécifique à l\'IVG pour les médecins.

IVG : l'Ordre des médecins opposé à la suppression de la clause de conscience spécifique

Les députés de l\'Assemblée nationale dans l\'hémicycle, le 8 octobre 2020, à Paris.

IVG : l'Assemblée donne un premier feu vert à l'allongement, de 12 à 14 semaines de grossesse, du délai légal pour recourir à l'avortement

Une IVG médicamenteuse peut être pratiquée jusqu\'à la fin de la cinquième semaine de grossesse. 

Allongement de l'IVG : la question qui divise à l'Assemblée nationale

Les députés réunis en séance le 21 juillet 2020 à l\'Assemblée nationale à Paris.

Santé : le délai d’IVG réexaminé à l’Assemblée nationale

Albane Gaillot, députée EDS, le 6 février 2019 à l\'Assemblée nationale.

Allongement du délai légal pour l'IVG : la députée Albane Gaillot veut faire de la France "un des pays les plus progressistes", car elle "n'est pas en avance"

A Rennes, une centaine de personnes manifestent pour soutenir l\'IVG comme \"droit fondamental\", le 26 septembre 2020, lors de la Journée internationale pour le droit à l\'avortement.

IVG : cinq questions sur la proposition de loi visant à allonger le délai de 12 à 14 semaines

Israël Nisand, président du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), le 20 juin 2017.

Rallongement du délai légal de l'IVG : c'est "une mauvaise réponse à une bonne question", dénonce le professeur Israël Nisand

La députée LREM du Var, Cécile Muschotti, le 26 juin 2019 à l\'Assemblée nationale.

L'IVG n'est pas un "acte médical comme les autres" à cause de la clause spécifique de conscience pour les médecins, objecte la députée Cécile Muschotti qui veut la supprimer

Une manifestation pour réclamer un meilleur accès à l\'avortement, place de la République, à Paris, le 26 septembre 2020. 

IVG : les députés ouvrent la voie à un allongement du délai légal à 14 semaines

Le Dr Christian Fialat fait une visite guidée aux visiteurs de son musée de la contraception et de l\'avortement à Vienne en Autriche.

En Autriche, un musée unique au monde dédié à la contraception et à l’avortement

Le centre d\'IVG et de service social de l\'hôpital de Perpignan (Pyrénées-orientales). Photo d\'ilustration.

Hausse des avortements en 2019 : "Quelle que soit la personne qui essaie d'avorter, c'est de plus en plus compliqué", déplore le Planning familial en Île-de-France

Une brochure d\'information sur l\'Interruption volontaire de grossesse. Photo d\'illustration.

Avortement : le taux d'IVG a atteint en 2019 son plus haut niveau en France depuis 30 ans

Des pilules contraceptives, le 6 mars 2018 à Paris.

La contraception gratuite officiellement étendue aux mineures de moins de 15 ans

Le gouvernement italien a décidé d\'assouplir les conditions d\'utilisation de la pilule abortive.

L'Italie assouplit les conditions de recours à la pilule abortive

L\'avocate Gisèle Halimi, le 14 novembre 2003 à Paris.

Gisèle Halimi : décès d’une pionnière du féminisme

L\'avocate Gisèle Halimi, le 18 juin 2010 lors du 35e congrès du Parti communiste français, organisé à La Défense, dans les Hauts-de-Seine.

VIDEO. Retour sur la carrière de Gisèle Halimi, infatigable combattante pour la cause des femmes

Une brochure d\'information sur l\'interruption volontaire de grossesse (IVG), prise en photo le 18 janvier 2013.

Une quarantaine de députés présentent une proposition de loi transpartisane pour améliorer le droit à l'IVG

Simone Veil lors de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l\'Etat français et d\'hommage aux Justes de France, à Paris le 20 juillet 2008

Annick Cojean à propos de Simone Veil : "Elle était féminine, féministe et ne s’en cachait guère"

Le 10 juin 1961, le premier centre de planning familial ouvrait à Grenoble (Isère). Une toute nouvelle structure pour parler éducation sexuelle, droit à la contraception et à l’avortement, et une avancée pour les femmes.

Dans le rétro : le jour où le premier centre de planning familial a ouvert ses portes

L\'hémicycle du Sénat, à Paris, le 5 février 2020.

Coronavirus : le Sénat rejette à 13 voix près l'allongement temporaire des délais d'IVG

Le délai légal pour avorter repoussé provisoirement en raison du confinement (illustration).

INFO FRANCEINFO. Confinement : la détresse psychosociale retenue comme motif d'interruption médicale de grossesse

Un centre d\'accueil du Planning familial (illustration).

Confinement : le numéro vert du gouvernement sur l'IVG reçoit 50% d'appels en plus, selon le Planning familial

VIDEO. L\'appel de la gynécologue Ghana Hatem pour garantir le droit à l\'IVG pendant le confinement

VIDEO. L'appel de la gynécologue Ghana Hatem pour garantir le droit à l'IVG pendant le confinement

Des Polonais manifestent contre des textes restreignant l\'accès à l\'avortement, à Varsovie, le 14 avril 2020.

Coronavirus : des Polonaises manifestent contre une proposition de loi restreignant l'accès à l'avortement malgré l'épidémie

Le Mifégyne est un médicament utilisé pour l\'IVG médicamenteuse.

La Haute Autorité de santé autorise l'accès à l'IVG médicamenteuse à domicile jusqu'à neuf semaines

Le centre d\'IVG et de service social de l\'hôpital de Perpignan (Pyrénées-orientales). Photo d\'ilustration.

Confinement : "Il faut rappeler que l'IVG est un soin d'urgence", alerte le Planning familial

1234567891012

Vous êtes à nouveau en ligne