La République en marche

Initialement baptisé En marche !, La République en marche est le parti politique fondé en avril 2016 par Emmanuel Macron. Alors ministre de l'Economie, l’ancien banquier d’affaire lance ce mouvement depuis sa ville natale d'Amiens (Somme), dans l'espoir de dépasser le clivage gauche-droite. Surtout, à un an de l'élection présidentielle, nombre d'observateurs y voient une première étape vers une aventure solitaire. Ce sentiment est confirmé lorsqu'en août 2016, Emmanuel Macron annonce qu'il quitte le gouvernement : "Je n'ai pas arrêté de proposer, de pousser. Si on veut réussir, il ne faut pas faire les choses à moitié, et malheureusement, on a fait beaucoup de choses à moitié." Candidat à l'élection présidentielle, il termine finalement en tête du premier tour, le 23 avril 2017, avant d'être élu au second face à Marine Le Pen. Après la démission d’Emmanuel Macron, sa présidente se nomme Catherine Barbaroux et son secrétaire général est le député finistérien Richard Ferrand. En mai 2017, le mouvement revendiquait près de 350 000 adhérents.
plus
Une affiche électorale d\'Agnès Buzyn, tête de liste de la majorité pour les élections municipales, déchirée. Photo prise à Paris le 14 mars 2020, veille du premier tour

"Buzyn c'est l'assurance de perdre, mais personne n'a plus envie de la remplacer" : à Paris, la délicate campagne de la majorité pour le second tour des municipales

Place de la Bastille, gros plan sur les pancartes de manifestants pour le mariage gay avec les slogans : \"PMA pour moi aussi\", \"Qui a peur de l\'égalité\", \"Oui au mariage, oui à la filiation\", en avril 2013.

"On n'imaginait pas avoir une perspective aussi lointaine" : les pro-PMA regrettent le report de l'adoption de la loi

Olga Givernet dans la salle des quatre colonnes à l\'Assemblée nationale, le 4 février 2020.

Municipales : organiser le second tour en juin reviendrait à "retirer le droit de voter" aux personnes âgées, s'inquiète une députée LREM

Des billets de banque à Nuremberg, en Allemagne, le 27 avril 2017.

Crise du coronavirus : faut-il taxer les plus riches ?

La députée LREM Martine Wonner, signataire de la tribune contre les mesures sur l\'immigration annoncées par le gouvernement.

Martine Wonner : "Nous n'avions pas pu porter les valeurs d’écologie, de démocratie et de solidarité malgré les promesses" de Macron

Le député LREM Matthieu Orphelin à l\'Assemblée nationale le 27 juillet 2017.

LREM perd sa majorité absolue, 17 députés fondent un nouveau groupe

Politique : EDS, le nouveau groupe de l’Assemblée nationale

L\'hémicycle de l\'Assemblée nationale pendant l\'épidémie de coronavirus, le 21 avril 2020.

Assemblée nationale : un coup dur pour le parti présidentiel

Gilles Legendre et Stanislas Guerini, le 22 mars 2020. 

LREM : le parti présidentiel perd sa majorité à l'Assemblée

LREM : plus de majorité absolue à l’Assemblée nationale

Le Premier ministre, Edouard Philippe, prend la parole à l\'Assemblée nationale, le 21 avril 2020. 

Assemblée nationale : La République en marche perd sa majorité absolue

La députée de Paris Laetitia Avia, devant les locaux de La République en marche, le 16 février 2020. 

Ce que l'on sait des accusations de harcèlement contre la députée LREM Laetitia Avia

Le président de l\'Assemblée nationale Richard Ferrand lors des débats sur la réforme des retraites dans l\'hémicycle, le 17 février 2019 à Paris.

Richard Ferrand (LREM) "considère que la majorité a toujours la majorité"

Stanislas Guérini s\'exprime à l\'Assemblée, à Paris, le 21 mars 2020.

Un nouveau groupe créé à l'Assemblée, LREM perd sa majorité absolue

Cédric Villani, le 10 mars 2020, à Paris.

Le nouveau groupe parlementaire veut "mettre des propositions fortes sur la table au moment où tout va redémarrer", assure Villani

Les députés réunis à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 12 mai 2020.

La République en marche perd la majorité absolue à l'Assemblée nationale après la création d'un neuvième groupe politique

La députée LREM Laetitia Avia à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 3 juillet 2019.

D'anciens collaborateurs de Laetitia Avia vont porter plainte pour harcèlement moral contre la députée

Aurélien Taché, député LREM du Val d\'Oise. 

Scission en vue à La République en marche

Bruno Le Maire, ministre de l\'Économie et des Finances, invité de franceinfo  lundi 27 janvier 2020.

Relance économique, salaires des hospitaliers, scissions au sein de LREM... Le "8h30 franceinfo" de Bruno Le Maire

Bruno Le Maire, sur franceinfo le 27 janvier 2020.

LREM : "Je regrette ces divisions", dit Bruno Le Maire, évoquant des "grenouillages d'Assemblée

La candidate soutenue par La République en marche Ramlati Ali (au centre), le 4 juillet 2017 à l\'Assemblée nationale.

Coronavirus : "Nous devons donner des réponses", explique Jean-Marc Zulesi (LREM)

Stanislas Guérini s\'exprime à l\'Assemblée, à Paris, le 21 mars 2020.

VIDEO. "Pas le moment de nous diviser" : le patron de LREM plaide l'unité face aux départs de députés de la majorité

Aurélien Taché à l\'Assemblée nationale, le 20 février 2018.

Le député Aurélien Taché, figure de l'aile gauche de LREM, quitte le parti présidentiel

La députée de Paris Laetitia Avia, le 28 janvier 2020 à l\'Assemblée nationale.

Accusée de harcèlement et de racisme, la députée Laetitia Avia va s'expliquer devant les cadres de La République en marche

La candidate LREM à la mairie de Paris, Agnès Buzyn, lors d\'un discours au siège de campagne, à Paris, le 15 mars 2020.

Municipales : "La candidature d’Agnès Buzyn à Paris n’est absolument pas remise en cause", affirme Stanislas Guerini

Le député LREM du Val d\'Oise Aurélien Taché.

Aurélien Taché et 65 autres élus dépassent les clivages partisans pour porter 30 idées citoyennes

Les députés Paula Forteza et Cédric Villani, ici le 4 septembre 2019 à Paris, font partie de l\'initiative \"Le Jour d\'après\".

Coronavirus : 60 parlementaires dévoilent leurs propositions écologiques et sociales pour "le jour d'après"

Le président du parti Les Républicains (LR), Christian Jacob, lors d\'une conférence de presse à Paris, le 23 octobre 2019.

Crise économique : à chacun sa solution

La députée LREM, à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 3 juillet 2019.

Accusée de harcèlement, d'humiliations et de racisme, la députée Laetitia Avia annonce qu'elle va porter plainte pour diffamation

Gilles Le Gendre (à gauche) et Stanislas Guerini (à droite), respectivement chef des députés de La République en marche et délégué général du mouvement, le 22 mars 2020 à l\'Assemblée nationale, à Paris.

Coronavirus : La République en marche plaide pour davantage de "solidarité" pour la suite du quinquennat

1234567891020304050607074

Vous êtes à nouveau en ligne