Prisons

Les prisons sont des lieux de privation de liberté. En France, on compte 191 établissement pénitentiaires rattachés au ministère de la Justice. En 2014, les prisons proposaient une capacité d'accueil de 57 680 places mais accueillaient près de 68 859 détenus. 

L'objectif d'un passage en prison est de priver de liberté les individus dangereux mais également de préparer leur réinsertion et de prévenir la récidive.

La politique carcérale est un enjeu de société fort alors que les établissements les plus anciens se dégradent et que d'autres ouvrent sur le territoire. 

plus
Ce détenu de la prison de Laon, instable psychologiquement, avait simulé des idées suicidaires dans les jours précédents cette agression.

Aisne : un détenu agresse une infirmière à la prison de Laon avec un stylo à bille

Le preneur d\'otages Francis Dorffer devant la cour d\'assises de Versailles, le 27 mai 2014. 

Le détenu Francis Dorffer mis en examen après la prise d'otages de la prison de Condé-sur-Sarthe

La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 6 mars 2019.

Condé-sur-Sarthe : le personnel de la prison la plus surveillée de France réclame des moyens supplémentaires

Au lendemain d’une nouvelle prise d’otage à Condé-sur-Sarthe, les surveillants se mobilisent et pointent du doigt le manque de moyens.

VIDEO. "On met des lapins dans la fosse aux lions" : le ras-le-bol des surveillants pénitentiaires de Condé-sur-Sarthe

Le centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, le 6 mars 2019.

Condé-sur-Sarthe : les surveillants réclament des moyens supplémentaires face aux détenus les plus dangereux de France

Mercredi 12 juin, une cinquantaine de surveillants ont refusé de prendre leur service à la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne). Ils protestent au lendemain d\'une prise d\'otages de deux de leurs collègues au sein de l\'établissement.

Prison de Condé-sur-Sarthe : le ras-le-bol des surveillants après la prise d'otages

Condé-sur-Sarthe : la colère des surveillants pénitentiaires

Le centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, le 6 mars 2019.

"On n'a pas signé pour se faire attaquer tous les matins" : les surveillants de Condé-sur-Sarthe refusent de reprendre le travail

Des policiers devant le centre pénitentiaire lors de la prise d\'otages.

Prison de Condé-sur-Sarthe : le ministère de la Justice assure que "des bombes incapacitantes" ont été livrées, les syndicats disent n'avoir rien vu

Des militaires devant la prison de Condé-sur-Sarthe pendant la prise d\'otage du 11 juin 2019.

Condé-sur-Sarthe : "Jamais un otage n'a eu un ongle esquinté par Francis Dorffer", affirme son avocat

La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 6 mars 2019.

VIDEO. Orne : la prison de Condé-sur-Sarthe, un établissement très sécurisé

Des militaires devant la prison de Condé-sur-Sarthe pendant la prise d\'otage du 11 juin 2019.

Orne : fin de la prise d'otage à la prison de Condé-sur-Sarthe

La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 6 mars 2019.

Orne : un otage libéré à la prison de Condé-sur-Sarthe

La prisond e Condé-sur-Sarthe (Orne)

Orne : prise d'otage à la prison de Condé-sur-Sarthe

Joaquim Pueyo, député socialiste de l\'Orne invité de franceinfo le 12 juin 2019

Prise d'otages à Conde-sur-Sarthe : "Ce détenu était dangereux et imprévisible"

La prison de Condé-sur-Sarthe, dans l\'Orne.

Prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe : les deux surveillants ont été libérés

La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 6 mars 2019.

Fin de la prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe, les deux surveillants libérés

La prison de Condé-sur-Sarthe, dans l\'Orne.

Prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe : "Il faut le plus possible d'unités pour détenus dangereux"

Dans les cuisines du restaurant \"Les Beaux Mets\" à Marseille, le 21 mai 2019.

Marseille : des Beaumettes aux "Beaux mets", un restaurant pour lutter contre la récidive

Les cellules de la maison d\'arrêt de Colmar.

Colmar : une évasion déjouée après la découverte d'un trou et de draps noués entre eux à la maison d'arrêt

Jean-Claude Romand, à son procès en juin 1996.

VIDEO. Jean-Claude Romand : ceux qui l'ont connu en prison témoignent

Un surveillant au centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse, le 27 novembre 2018.

Serbie : dresser des chiens pour réinsérer les prisonniers

Le \"drive de la drogue\" était installé sur un parking de Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire.

Indre-et-Loire : sept hommes condamnés à de la prison ferme pour avoir créé un "drive de la drogue"

Assassinat du préfet Erignac : où en sont les dossiers de Colonna, Alessandri et Ferrandi toujours incarcérés ?

Une surveillante de prison.

Prisons : un rapport pointe du doigt "l'omerta" des violences contre les détenus

Un surveillant au centre pénitentiaire de Bourg-en-Bresse, le 27 novembre 2018.

"Cela peut aller jusqu’à un tabassage en règle": les violences de certains surveillants de prison, ce tabou de la pénitentiaire

Complément d\'enquête. Violences en cuisine, à couteaux tirés

Prison : quand des détenus suivent une formation de cuisinier

Une voiture de police à Montpellier, le 29 mars 2019. 

Montpellier : deux détenus se sont évadés d'une unité de soins psychiatriques

Maison d\'arrêt de Béthune (Pas-de-Calais), le 21 novembre 2016. Photo d\'illustration. 

Six détenus ont réussi à s'évader en quelques jours en France

Un détenu prend des bulletins pour voter aux élections européennes, le 26 mai 2019, à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne).

Prisons : une première lors des élections européennes

123456789102024

Vous êtes à nouveau en ligne