Presstalis : "Nous avons trois dangers de mort immédiats", s'alarme Éric Fottorino

FRANCE 2

Dimanche 26 avril, le directeur et cofondateur de l'hebdomadaire "Le 1", Éric Fottorino, était l'invité du 20 Heures.

La semaine a été marquée par la mise en redressement judiciaire du distributeur Presstalis, avec des conséquences dramatiques pour plusieurs médias indépendants. "Cette cessation de paiement a trois conséquences qui sont trois dangers de mort immédiats. Le premier, c'est tout simplement le gel de nos recettes (...) La deuxième conséquence, c'est le fait que la solution qui nous est proposée pour redresser Presstalis est inacceptable et irréalisable (...) Le troisième point, c'est que nous devons signer un éventuel accord pour rester six années avec la nouvelle structure", s'indigne Éric Fottorino, directeur de hebdomadaire Le 1 ou du magazine Zadig, dimanche 26 avril dans le 20 Heures.

Un numéro consacré à l'après-coronavirus

Le prochain numéro du 1 sera consacré à l'après-coronavirus. Les espoirs sont là, mais les dangers aussi. "On souhaite s'intéresser à ce que l'on va pouvoir ou vouloir changer dans notre hygiène, notre travail et plus généralement dans notre quotidien", poursuit Éric Fottorino.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne