Dentistes : comment continuer à travailler en pleine épidémie ?

FRANCE 2

Le coronavirus est un vrai défi pour les dentistes qui assurent les urgences dentaires, alors que la profession est à l'arrêt. Difficile pour leurs patient de porter un masque pendant qu'ils se font ausculter. 

Les dentistes ont très rapidement compris qu'ils pouvaient trop facilement être contaminés par le coronavirus, et même se transformer en agents de transmission de l'épidémie qui a coûté la vie à plus de 22 800 personnes en France, dimanche 26 avril. Après 41 jours de confinement, la profession est presque totalement à l'arrêt. Pour les urgences, certains continuent tout de même leur activité, tant bien que mal. Masque, blouse, charlotte... Pour éviter d'entrer en contact avec le virus, les chirurgiens-dentistes doivent redoubler de protections.

"Cela fait partie de mon devoir de soignante"

À Toulouse (Haute-Garonne), 350 dentistes se sont portés volontaires pour assurer les gardes des urgences dentaires. "Cela fait partie de mon devoir de soignante. Je suis contente de pouvoir retravailler, puisque j'ai été obligée de fermer le cabinet du jour au lendemain. Contente de me rendre utile, de jouer tout simplement mon rôle de soignant et de soulager les gens", explique l'une d'entre eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne