Ces maires qui refusent de toucher leurs indemnités

FRANCE 2

Les maires de petits villages se retrouvent dans une situation ubuesque, ils refusent de toucher leurs indemnités pour ne pas grever le budget de leur commune.

Depuis le 1er janvier, une loi oblige les maires à toucher leur indemnité. France 2 a rencontré le maire de Valencogne (Isère) qui ne veut pas gagner plus. Daniel Depardon est maire de cette commune de plus de 600 habitants, à ce titre, il reçoit une indemnité de 513 euros par mois, une somme décidée par le conseil municipal. Désormais la loi impose le versement d'une indemnité nettement supérieure : 1 074 euros. Les adjoints doivent être également augmentés.

Un budget très serré

Le maire a fait ses comptes, "ça fait une différence de 13 427 euros", calcule Daniel Depardon. Il ne veut pas de cet argent. "C'est un choix de chaque maire, moi je suis retraité, j'ai pas pris ma fonction de maire pour faire de l'argent", explique-t-il. Les élus refusent d'autant plus d'augmenter leurs indemnités que le budget de la commune est très serré. Valencogne vient d'investir dans la construction d'une école maternelle, que le village peine à financer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne