Élections en Iran : conservateurs et réformateurs s'opposent

France 2

Les Iraniens votent depuis ce matin 26 février pour élire leurs députés. C'est la première élection depuis l'accord sur le programme nucléaire. Le reportage de France 2.

Il y a deux heures d'attente dans un bureau de vote, installé dans une mosquée de Téhéran (Iran). La mobilisation est à la hauteur de l'enjeu : l'élection des députés, qui a lieu ce vendredi 26 février. L'Iran doit-il s'engager sur la voie des réformes promises par son président ? Dans la foule, deux visages du pays : des jeunes branchés à côté de femmes en tchador. Et ce sont ceux qui réclament le plus de liberté qui acceptent de répondre : "je viens pour dire que je veux le changement. On ne veut plus que les conservateurs empêchent le pays d'évoluer", témoigne un électeur. 

 

La clef du scrutin : le taux de participation des jeunes

Pour certains, c'est une journée historique. Un jeune de 20 ans vote pour la première fois, il se prend même en photo avec ses parents. Mais la campagne a été rude. Encouragés par le guide suprême, les conservateurs ont tout fait pour barrer la route aux candidats réformateurs. L'une des clefs du scrutin sera le taux de participation des femmes et des jeunes. Les résultats devraient être connus ce week-end.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne