Violences en marge de l'Euro : 323 interpellations, 196 gardes à vue

(Parmi les 323 personnes interpellées, huit ont été jugées à Marseille, après des violences le 11 juin © MaxPPP)

Le ministère de l'Intérieur a indiqué ce jeudi dans un communiqué le bilan des actions policières et judiciaires après les violences en marge de la compétition européenne lancée le 10 juin.

Les débuts de l'Euro 2016, qui n'a pas encore bouclé sa première semaine, ont été émaillés de scènes violentes en marge de plusieurs matchs. Les incidents les plus sévères se sont produits à Marseille, avant la rencontre Angleterre-Russie, samedi dernier. Au total, ce sont 323 personnes qui ont été interpellées par les forces de l'ordre.

Onze condamnations 

Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur publié ce jeudi, ces personnes ont notamment été arrêtées pour violences, vols ou dégradations de biens. A Marseille, notamment, des heurts avaient opposé supporters russes et anglais samedi en marge de la rencontre entre ces deux équipes. Parmi ces 323 personnes interpellées, 196 ont été placées en garde à vue. Huit ont été condamnées à des peines de prison ferme et trois ont écopé de peines avec sursis.

Toujours selon le ministère de l'Intérieur, 24 personnes ont fait l'objet d'un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière. Il s'agit notamment de 20 ressortissants russes, actuellement dans un centre de rétention à Marseille, avait précisé plus tôt la préfecture des Bouches-du-Rhône, ajoutant qu'ils devront quitter le territoire français lundi.

A LIRE AUSSI ►►►Les premières condamnations après les violences à Marseille pendant l'Euro

(©)
 

Vous êtes à nouveau en ligne