Affaire des paris truqués : Karabatic trahi par son téléphone ?

Le handballeur Nikola Karabatic, le 16 octobre 2012 à Montpellier (Hérault).
Le handballeur Nikola Karabatic, le 16 octobre 2012 à Montpellier (Hérault). (PASCAL GUYOT / AFP)

Le handballeur avait téléchargé une application de paris la veille du match présumé truqué entre Montpellier et Cesson.

La coïncidence est troublante. Le handballeur Nikola Karabatic, qui a toujours nié avoir parié sur un match présumé truqué entre son équipe, Montpellier, et Cesson, avait téléchargé une application de paris, "Parions Sport", la veille du match en question, en mai 2012. C'est ce qu'ont découvert les policiers chargés de cette enquête

Selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP, des experts en informatique ont découvert sur un ordinateur portable de Nikola Karabatic des captures d'écran en provenance de son téléphone, qui indiquent que la cote du score du match à la mi-temps, celui sur lequel les paris incriminés ont été pris, a été consultée.

Les paris payés par la caisse du vestiaire ?

Autre élément, avancé mercredi par le quotidien Midi Libre : les enquêteurs se demandent si une partie des paris incriminés a pu être payée par la caisse du vestiaire des joueurs de Montpellier. Celle-ci, qui contient les sommes que les joueurs mettent au pot quand ils sont en retard ou quand ils passent à la télévision par exemple, contenait environ 6 000 euros à l'époque des faits et elle était confiée à Luka Karabatic lors de la saison 2011-2012, indique le journal. Elle sert ordinairement à financer un repas ou un voyage.

Nikola et Luka Karabatic bientôt devant le juge

Luka Karabatic, licencié par le club héraultais et engagé par Aix-en-Provence depuis le scandale, a reconnu avoir parié plusieurs milliers d'euros. Son frère Nikola a lui toujours nié avoir parié, sa compagne Géraldine Pillet ayant affirmé, elle, avoir parié 1 500 euros de sa propre initiative.

Cette dernière et Jeny Priez, la compagne de Luka, seront entendues jeudi matin par le juge d'instruction, jeudi après-midi. Nikola doit lui être entendu mardi. Tous avaient été mis en examen en octobre, avec d'autres joueurs et personnes, dans cette affaire d'escroquerie présumée.

Vous êtes à nouveau en ligne