Au Soudan du Sud, une manifestation silencieuse pour dénoncer les horreurs faites aux femmes

Des dizaines de femmes ont marché, sans bruit, dans les rues de la capitale du Soudan du Sud pour alerter sur l’horreur et la violence qu’elles vivent au quotidien. 

C’est l'un des instruments utilisés pour le nettoyage ethnique. Au Soudan du Sud, des milliers de femmes et de filles ont subi des viols depuis 2013. Pour alerter sur l’horreur que vivent les femmes dans ce pays ravagé par la guerre civile, une manifestation silencieuse a eu lieu dans la capitale du pays le 9 décembre dernier.

« Nous sommes fatiguées »

Rebecca Ikissa fait partie de ces manifestantes. Elle est venue dénoncer cette situation qui ne peut plus durer « Les femmes âgées sont violées la nuit, les jeunes filles innocentes sont violées, et elles sont violées devant leurs enfants et devant leur mari, nous sommes fatiguées. » 

Elle explique également le choix d’une marche silencieuse : « Toutes les femmes sont bâillonnées parce qu'elles sont fatiguées de parler, les femmes ont fermé la bouche parce qu'elles veulent la paix », ce que fait savoir également la députée Ann Lio : « Nous voulons dire que la guerre nous réduit au silence, nous voulons montrer notre solidarité et que nous souffrons dans nos cœurs, c'est pourquoi nous marchons en silence. »

Malgré les rapports de l’ONU ou d’Amnesty International qui se suivent, les violences se poursuivent.

Vous êtes à nouveau en ligne