--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nouveau monde. Pourquoi la panne d’OVH a fait tomber le Web français

On revient sur cette panne géante qui a affecté jeudi 9 novembre l’hébergeur français OVH. Des millions de sites web se sont subitement retrouvés hors-service.

Que s’est-il passé ?

OVH n’a pas eu de chance. Vers 7 heures du matin, l’un de ses centres de données, situé à Strasbourg, a été victime d’une coupure d’électricité à cause d’un problème sur une ligne EDF. Normalement, des alimentations de secours se mettent en route mais cela n’a pas marché. Ce n’est pas tout : un peu plus tard dans la matinée, un incident, informatique celui-là, a touché une liaison en fibre optique entre le centre OVH de Roubaix et les points de raccordement à Internet. C’est évidemment un mauvais coup pour OVH qui, en plus, a été victime récemment d’autres incidents, dont une importante attaque informatique en septembre. Mauvais coup pour les clients, aussi. Parmi les sites hors-service hier, des médias (NRJ, BFM TV…) des sites de marques (Michelin…) et même celui de l’Elysée. Désormais, tout semble être rentré dans l’ordre. 

Pépite française

OVH est une entreprise française dont le siège social est à Roubaix. Souvent présentée comme une pépite technologique, OVH est aujourd’hui le premier hébergeur européen et le troisième mondial avec 300 000 serveurs et 27 datas centers (c’est là que se trouvent physiquement les pages web que l’on consulte quand on surfe sur le Web). L’entreprise revendique 1,3 million de clients dans le monde parmi lesquels de nombreux médias, des sites de e-commerces et 14 sociétés du CAC 40.

Un dirigeant discret 

Octave Klaba, le fondateur et dirigeant d’OVH, est un entrepreneur discret mais ambitieux et talentueux. Octave Klaba, a démarré en installant ses premiers serveurs dans les sous-sols du fournisseur d’accès Free et même en dormant sur place (c’est Xavier Niel qui le raconte). Aujourd’hui, il est à la tête d’un véritable empire numérique, puisqu’il veille sur une bonne partie des sites français et européens. Toute la journée, c’est le patron d’OVH lui-même, Octave Klaba, qui a communiqué directement, sur Twitter. Initiative louable et remarquée mais qui ne fait pas oublier le préjudice subi.

Fragilité d'Internet

Cette panne montre à quel point Internet demeure fragile, surtout quand une grande quantité de sites sont hébergés chez le même prestataire, malgré les importants systèmes de sécurité qui sont mis en place. D’une certaine manière, cela contribue à l’indépendance numérique de la France car sinon tous ces sites seraient probablement hébergés par des géants américains comme Amazon ou Google. Mais l’inconvénient c’est que lorsqu’un gros centre « tombe », c’est une bonne partie du Web qui s’écroule.

plus