Jeux vidéo. Space Invaders, à la conquête des étoiles

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il façonna à lui-seul le secteur du jeu vidéo nippon en devenant un véritable phénomène social.

Des extraterrestres à la place du père Noël

Tout aurait débuté par un rêve. Celui d’un jeune employé de la firme japonaise Taito, Tomohiro Nishikado. Le songe débute la veille de Noël sur le parking d’un supermarché. Il y a des enfants qui espèrent la venue du père Noël.

À la place, c’est une nuée d’extraterrestres venus débarqués de Vénus qui descend du ciel. Pas vraiment le temps de faire connaissance puisque les E.T. se mettent à bombarder le parking. Les gosses récupèrent alors les batteries des voitures environnantes pour les transformer en canons à électrons. Le concept du jeu Space Invaders est né.

En réalité, pas de rêve à l'origine d’un des plus grands best sellers ludiques de l’histoire ludique. Les origines se trouvent plutôt dans le roman d’HG Wells, La Guerre des mondes, dans le jeu du casse brique d’Atari et dans le futur Star Wars de 1977.

Sa femme le découvre tardivement 

Anéantir des vagues d’ennemis en mouvement qui accélèrent crescendo car l’astuce, c’est qu’on ne peut pas gagner à Space Invaders. L’objectif est d’atteindre le meilleur score.

Space Invaders ne plait pas du tout à sa première présentation auprès des professionnels et pourtant, il va devenir un phénomène. Le succès de la borne d’arcade fait naître les premières salles au Japon. En juillet 1979, la police japonaise recense 70.000 sites. Le jeu provoque même une pénurie de pièces de 100 yens.

Mais comme il le raconte dans sa bio signée Florent Gorge et intitulée Space Invadersdisponible aux éditions Omaké Books, sa femme apprit tardivement quel inventeur était son joueur de mari.

L'artiste français Invader

Aujourd’hui, les aliens de Space Invaders sont devenus des mascottes internationales, s’invitant sur les couvertures des livres, les T-shirts, et même les murs des villes. Depuis 1998, l’artiste français Invader dispose ainsi ses mosaïques sur de nombreuses façades du globe.

 

Vous êtes à nouveau en ligne