En Sicile, une agence touristique propose un "Mafia Tour" pour touristes

Le visuel de l\'agence touristique pour faire la promotion de son \"Mafia tour\". 
Le visuel de l'agence touristique pour faire la promotion de son "Mafia tour".  (EASY TRAPANI)

Gianni Grillo, promoteur du parcours, se défend de faire l'apologie du crime organisé. Mais son petit manège agace quelques figures de la lutte antimafia.

"Plongez dans le monde fascinant de la mafia sicilienne dans cette visite guidée." Une mauvaise blague ? Pas du tout. Le tour-opérateur italien Easy Trapani propose à ses clients de "parcourir les lieux les plus intéressants et célèbres liés à l'histoire de la mafia locale", explique-t-il sur son site internet (en italien). Au programme : Corleone, Castelvetrano, Alcamo, Castellammare del Golfo... Autant de lieux, insiste l'entreprise, "qui ont joué un rôle crucial dans le développement de la mafia et de ses traditions". Une vidéo de promotion a même été publiée sur YouTube, avec une reconstitution de fusillade dans l'obscurité de la nuit. Frissons garantis.

Le maire de Trapani réclame l'arrêt du parcours

"Mafia Tour = Antimafia Tour", s'est empressé d'écrire Gianni Grillo, propriétaire de l'agence, afin de clarifier ses intentions. Une part de la visite est d'ailleurs consacrée au mouvement antimafia, mais la tonalité générale de la visite laisse un goût amer aux figures italiennes de la lutte contre la criminalité organisée. "Ce serait plus intéressant de raconter l'histoire de notre lutte, de toutes les personnes, nombreuses ont été tuées, qui ont combattu Cosa nostra", a notamment réagi l'acteur Salvatore Ingui, leader antimafia local, cité par La Repubblica (en italien).

"C'est de la folie, une offense à toute une ville", a déclaré le maire de Trapani, Vito Damiano, qui a demandé la fermeture du site Easy Trapani qui organise ces voyages. Pour le moment, les participants sont pour la plupart des touristes, explique Gianni Grillo à l'agence Ansa (en italien). Le "Mafia Tour" est organisé sur une demi-journée ou une journée entière et comprend obligatoirement une visite au musée de la mafia, à Salemi. "Nous voulons abattre certains stéréotypes. Presque tous les visiteurs, en effet, ont une vision romantique liée à la vision du film Le Parrain", promet Easy Trapani.