In Amenas : les photos du début de la prise d'otages

Des travailleurs algériens entourent un terroriste armé, à In Amenas, mercredi 16 janvier. 
Des travailleurs algériens entourent un terroriste armé, à In Amenas, mercredi 16 janvier.  (KYODO / REUTERS)

Voici les premières images du raid sanglant sur le complexe gazier, prises en secret par un employé algérien. 

Le calme avant la tempête. Voici les premières images du début de la prise d'otages dans le complexe de gaz d'In Amenas, au sud-est de l'Algérie. Des islamistes armés déambulent dans une atmosphère presque détendue, quelques heures après le début de la prise d'otages, mercredi 16 janvier. Prises secrètement par un travailleur algérien avec son téléphone portable, les photographies ont été obtenues par l'agence de presse japonaise Kyodo.

Sur l'une d'entre elles, un homme ganté de noir est armé d'un fusil d'assaut AK-47. On aperçoit quelques travailleurs regroupés, dont l'un téléphone à quelques dizaines de mètres du membre du commando. Sur un autre cliché, trois ravisseurs, mitraillettes en bandoulière dans le dos et eux aussi en tenue de camouflage, s'affairent sous l'œil de quelques travailleurs qui déambulent en bonnet et en parka.

Trois terroristes islamistes (à droite) montent la garde à In Amenas, mercredi 16 janvier. Des travailleurs algériens, retenus sur le site, déambulent à gauche de l\'image. 
Trois terroristes islamistes (à droite) montent la garde à In Amenas, mercredi 16 janvier. Des travailleurs algériens, retenus sur le site, déambulent à gauche de l'image.  (KYODO / REUTERS)

Sur la dernière photographie, les employés sont dans l'attente, les visages sont fermés. La prise d'otages s'est terminée quatre jours plus tard, avec l'assaut des forces algériennes. Au moins 38 otages, dont 37 étrangers, ont été tués, dont plusieurs abattus froidement d'une balle dans la tête.

Vous êtes à nouveau en ligne