Montagne : comment sont formés les chiens d'avalanches ?

FRANCE 3

Comme chaque année, l'hiver constitue un risque élevé d'avalanches pour les massifs. En Isère, les jeunes chiens d'avalanches et leurs maîtres restent une priorité. Pendant deux semaines, ils apprennent à sauver rapidement des vies avant de passer un diplôme national.

C'est le grand jour pour Stéphane et Aunay son chien dans les Deux-Alpes (Isère). Dans quelques instants, le duo va s'engager dans l'examen pratique de recherche en avalanche. Un exercice qu'ils préparent depuis plus d'un an. "Depuis tout petit, on a commencé à l'âge de 4 mois, on a commencé les entraînements. Ils montent les exercices progressivement", explique Stéphane Léopold, maître-chien d'avalanches. Ils débutent par de la recherche à vue avec une motivation, avant d'élargir l'exercice en commençant par se cacher.

Des chiens actifs une dizaine d'années

Le but de la manœuvre : retrouver des victimes enfouies sous un versant enneigé. Bien entraîné, un chien d'avalanches peut prospecter jusqu'à un hectare en 20 minutes. Mais, pour cette épreuve, pas de chronomètre. C'est plutôt la relation entre l'Homme et l'animal qui est jugée. Les formateurs font attention à la conduite du chien, au regard qu'il porte sur son maître et inversement. Il faut qu'il garde un visuel tout en veillant à ce que le chien ait une autonomie. Les chiens d'avalanches évalués sont ici âgés de 2 à 3 ans. La plupart d'entre eux resteront actifs une dizaine d'années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne