Colonies de vacances : des anciens bâtiments à vendre

FRANCE 2

Les colonies de vacances n'ont plus la cote. Les communes se retrouvent avec d'immenses bâtiments inoccupés et coûteux à entretenir.

À Murat-le-Quaire, un petit village du Puy-de-Dôme, il faut imaginer des rires et des cris d'enfants rythmant les journées d'été dans les années 1970. Une centaine d'enfants étaient réunis pour une colonie de vacances. Aujourd'hui, le bâtiment dans lequel les enfants étaient hébergés est resté figé dans le temps, silencieux, inoccupé depuis 30 ans. Le maire se retrouve donc avec un bâtiment à l'abandon.

Des biens inutilisés et en vente

"Certains meubles sont en état et pourraient servir à des collectivités", explique Gérard Brugière, le maire de la commune. Ce bien de 4 000 mètres carrés, avec cinq hectares de terrain, appartient à la ville de Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine. Aujourd'hui, le bâtiment est mis en vente. Il a été mis aux enchères sur internet, avec un prix de départ à 100 000 euros. Le maire veut se débarrasser de ce bâtiment qui coûte 150 000 euros par an à la ville pour l'entretien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne