Palma de Majorque : la ville limite les locations touristiques

France 2

Palma, la capitale de l'île espagnole de Majorque, ne veut plus d'Airbnb. La ville a décidé d'interdire les appartements touristiques. La mairie espère ainsi lutter contre le tourisme envahissant et limiter la hausse des loyers pour les résidents.

La joie de vivre et le soleil de Majorque, la plus grande des îles espagnoles des Baléares, attire de nombreux touristes. Mais cela entraîne tous les excès d'un tourisme de masse. Il n'est pas rare d'y déplorer des nuisances sonores, des bagarres en pleine rue, des beuveries, des plages souillées. Ce paradis méditerranéen est peu à peu devenu un enfer pour les habitants.

"L'objectif est de rendre la ville à ses habitants"

Depuis deux ans, il est encore plus facile pour les touristes de se loger grâce au phénomène Airbnb. Une décision a été prise par la commune pour réagir cet été. "Toutes les locations d'appartements sont interdites en ville, dans des immeubles comme ceux-ci. Seules les locations de villas sont autorisées. L'objectif est de rendre la ville à ses habitants, qu'elle soit plus vivable pour tous, plus agréable", explique Antoni Noguera, le maire de Palma de Majorque. Selon ce dernier, il y a urgence, car la ville perd ses habitants à cause des loyers qui ont augmenté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne