Turquie

Mai 2013, Istanbul. À la suite d’un projet d’urbanisation concernant le réaménagement de la place Taksim, des manifestations éclatent dans différentes villes du pays. Au départ, les protestataires sont des écologistes qui s’élèvent contre la destruction d’un espace boisé d’Istanbul. Mais, très vite, le mouvement se transforme en une contestation contre le Premier ministre de Turquie, Recep Erdogan. Commence une entreprise de répression des manifestants par les forces de l’ordre, tandis qu’Erdogan accuse la diaspora juive d’être à l’origine de ces troubles. Les manifestations reprennent de plus belle en septembre, après la mort d’un étudiant à Antioche, au cours d’affrontements avec les policiers.
plus
Le président turc Recep Tayyip Erdogan répond à des questions d\'étudiants lors de la journée des droits de l\'Homme à l\'université Bilkent d\'Ankara le 10 décembre 2019.  

Libye : le président turc Erdogan prêt à envoyer des troupes pour soutenir le gouvernement Sarraj

Des prisonniers suspectés d\'être membres de l\'Etat islamique, le 26 octobre 2019, à Hasakeh (Syrie).

Quatre jihadistes françaises et leurs sept enfants renvoyés en France par la Turquie

Rencontre entre le chef du gouvernement d\'Union nationale libyen de Tripoli, Fayez al Sarraj, reconnu par l\'ONU et le président turc, Recep Tayyip Erdogan, le 27 novembre 2019 à Istanbul. Photo fournie par le service de presse de la présidence turque.

Libye : un accord militaire entre Ankara et Fayez al-Sarraj provoque la colère de Khalifa Haftar et d’Athènes

Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France insoumise.

L'Otan en état de "mort cérébrale" : "L'Otan est effectivement une alliance d'un autre temps", selon Adrien Quatennens

Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan lors d\'un sommet de l\'OTAN à Bruxelles, le 11 juillet 2018. 

L'Otan, pour ses 70 ans, doit répondre à des questions existentielles

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que les autorités allaient renvoyer à partir de lundi 11 novembre les jihadistes étrangers dans leur pays d’origine. Une dizaine de terroristes détenus en Turquie seraient français.

Turquie : les propos insultants du président Erdogan à l'égard d'Emmanuel Macron

François-Xavier Bellamy, sur franceinfo.

VIDÉO. Otan en état de "mort cérébrale" : "Il y a un problème majeur avec l'Otan", mais l'expression est "catastrophique dans la forme", estime François-Xavier Bellamy

Gilbert Collard, dans la salle du Congrès, au château de Versailles, le 3 juillet 2017.

Un départ de la France du Mali serait "un désastre, un abandon", estime Gilbert Collard

Les présidents turc et français, Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron, à Istanbul, le 27 octobre 2018.

Otan : Erdogan s'en prend à Macron, qu'il juge "en état de mort cérébrale"

Le camp de déplacés d\'Aïn Issa, dans le nord de la Syrie, le 23 février 2018. C\'est dans ce camp que se trouvaient, avant l\'offensive turque en Syrie, les quatre Françaises aujourd\'hui détenues par la Turquie et leurs sept enfants.

Les onze jihadistes français détenus par la Turquie seront renvoyés "tout début décembre"

L\'homme soupçonné d\'être un jihadiste américain, à la frontière entre la Grèce et la Turquie, le 11 novembre 2019. 

La Turquie renvoie aux Etats-Unis un Américain soupçonné d'appartenir au groupe Etat islamique

La place Saint-Marc, le 12 novembre 2019 à Venise (Italie).

L'Eurozapping du 23h : Cyber-attaque en Grande-Bretagne, Venise sous les eaux

Laurent Nuñez était l\'invité de France Inter mercredi 13 novembre 2019.

VIDEO. Jihadistes français expulsés de Turquie : "On est à près de 250 personnes remises" dans le cadre du protocole Cazeneuve, indique Laurent Nuñez

Un jihadiste présumé coincé entre la Turquie et la Grèce

Une patrouille russo-turque de retour du nord-est de la Syrie, à la frontière entre la Syrie et la Turquie, près de Kiziltepe (Turquie), le 1er novembre 2019.

Six questions sur les expulsions de jihadistes étrangers, dont quatre Françaises et leurs sept enfants, par la Turquie

 Le camp de réfugiés d\'Aïn Issa (Syrie), en octobre 2017.

Quatre femmes radicalisées et leurs enfants renvoyés vers la France : "Elles demandent à faire face à leur responsabilité pénale", assure leur avocate

Les ruines de la maison où se trouvait Abou Bakr Al-Baghdadi lors de l\'opération américaine qui a entraîné sa mort, le 28 octobre 2019 près d\'Idlib (Syrie).

Jihadistes : onze Français bientôt expulsés de Turquie

Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national, le 11 avril 2019 à Paris.

Jordan Bardella (RN) : "On ne peut pas se passer du nucléaire"

Le PDG de l\'entreprise Uber, Dara Khosrowshahi, lors d\'une interview à New York (Etats-Unis), le 6 novembre 2019.

"J'ai eu tort" : le patron d'Uber s'excuse d'avoir comparé l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi à une "erreur"

Une patrouille de sécurité escorte deux femmes soupçonnées d\'être membres de l\'Etat islamique, dans le camp al-Hol au nord de la Syrie, le 23 juillet 2019. (illustration)

Terrorisme : 11 jihadistes français bientôt expulsés de Turquie

Deux femmes ayant appartenu au groupe terroriste Etat islamique sont escortées par une patrouille dans le camp d\'al-Hol, dans le nord-est de la Syrie, le 23 juillet 2019.

Jihadistes : la Turquie va expulser 11 prisonniers français

Une femme de jihadiste française rencontrée par France 2 en Syrie.

"Je veux rentrer en France" : le témoignage de femmes de jihadistes présumés en Syrie

L\'entrée de la prison de Sincan, près d\'Ankara (Turquie), le 20 juin 2019.

La Turquie annonce qu'elle s'apprête à expulser 11 jihadistes "d'origine française"

Florence Parly, le 11 novembre 2019.

VIDÉO. Jihadistes renvoyés de Turquie : "Nous avons un protocole avec Ankara", pour éviter "les retours sauvages", assure Florence Parly

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que les autorités allaient renvoyer à partir de lundi 11 novembre les jihadistes étrangers dans leur pays d’origine. Une dizaine de terroristes détenus en Turquie seraient français.

Une dizaine de Français parmi les jihadistes étrangers détenus dans les prisons turques

Le ministre de l\'Intérieur turc, Suleyman Soylu, lors d\'un discours dans une école de police à Istanbul (Turquie), le 21 mars 2019

La Turquie veut expulser les jihadistes de Daech

Recep Tayyip Erdogan, le président turc, lors d\'une conférence de presse à Budapest (Hongrie), le 7 novembre 2019.

La Turquie va renvoyer, à partir de lundi, les jihadistes étrangers dans leur pays d'origine

Le président Emmanuel Macron lors de l\'inauguration du Centre Pompidou à Shangai en Chine, le 5 novembre 2019.

L'Otan est en état de "mort cérébrale", estime Emmanuel Macron

Une journaliste turque pose avec une photo d\'Ahmet Altan devant le Palais de Justice d\'Istanbul, le 18 juin 2017.

Turquie : deux journalistes et écrivains, accusés d'avoir participé à la tentative de coup d'Etat en 2016, ont été remis en liberté

Des jihadistes se rendent aux forces démocratiques syriennes, à Baghouz, en Syrie, le 12 mars 2019.

Syrie : "Soit on prend ses responsabilités" pour rapatrier et juger les jihadistes, "soit on va subir", estime un avocat de victimes des attentats de Paris

123456789102030405054

Vous êtes à nouveau en ligne