VIDEO. "Quelqu’un est-il déjà mort à cause de la pornographie ?" : la Floride estime que le porno est dangereux pour la santé... mais pas les fusils d'assaut

À la Chambre des représentants de Floride, le démocrate Carlos Guillermo Smith a poussé un coup de gueule sur le choix de l’assemblée d’avoir fait de la pornographie un risque de santé publique prioritaire par rapport aux fusils d’assaut.

"Pensez-vous qu’identifier la pornographie en tant que risque pour la santé publique est plus important qu’identifier la violence armée en tant que crise de santé publique ?" En Floride, le 20 février, la Chambre des représentants a voté une mesure qualifiant la pornographie de dangereuse pour la santé. Mais elle a refusé, lors d’une session antérieure, une proposition de loi visant à interdire les fusils d’assaut, comme celui utilisé par Nicolas Cruz lors de la fusillade du lycée de Parkland. De quoi provoquer la colère du Démocrate Carlos Guillermo Smith. 

Un choix de priorité controversé

"Quelqu’un est-il déjà mort à cause de la pornographie ?", "Quelqu’un a-t-il déjà été dans l’incapacité physique d’aller travailler à cause de la pornographie ?" : c’est ainsi que Carlos Guillermo Smith a interpellé l’assemblée sur son choix de ne pas donner la priorité à la mesure de lutte contre la violence armée. Et le républicain Ross Soprano, à l'origine de la proposition de loi, lui a répondu : "Je ne prétends pas que la pornographie est en train de tuer des gens. Ce que je dis, en me basant sur cette étude, c’est qu’elle a des conséquences néfastes sur la santé."

Vous êtes à nouveau en ligne