JO 2024 : un rendez-vous crucial devant le CIO pour Paris et Los Angeles

Tony Estanguet, co-président du comité de candidature Paris 2024, fait visiter, le 15 mai 2017, les installations parisiennes au président du comité d\'évalution du CIO, Patrick Baumann.
Tony Estanguet, co-président du comité de candidature Paris 2024, fait visiter, le 15 mai 2017, les installations parisiennes au président du comité d'évalution du CIO, Patrick Baumann. (FRANCK FIFE / AFP)

C'est une étape déterminante dans la course à l'organisation des Jeux olympiques de 2024 : une session extraordinaire du Comité international olympique s'ouvre dimanche à Lausanne. Elle devrait acter la double attribution des Jeux de 2024 et 2028.

Les délégations des deux villes candidates à l'organisation des Jeux olympiques de 2024, Paris et Los Angeles, sont attendues à Lausanne dimanche 9 juillet, quelques heures après l'ouverture de la session extraordinaire du Comité international olympique (CIO).

C'est un moment clé dans la course à l'obtention des JO 2024, puisque chaque ville présentera son dossier devant les 95 membres du CIO, mardi. Ce sera l'avant-dernier passage avant l'ultime grand oral, le jour du vote décisif, prévu le 13 septembre prochain à Lima, au Pérou. Emmanuel Macron, très impliqué dans la candidature parisienne, fera le déplacement en Suisse pour l'occasion. Selon l'Élysée, il est probable que le chef de l'État "participe activement à la présentation".

Un marché gagnant-gagnant pour Paris et Los Angeles

C'est également mardi que le CIO devrait entériner la décision d'une double attribution des JO 2024 et 2028. La commission exécutive du Comité olympique a déjà donné un avis favorable au mois de juin, puisque les deux candidatures, de Paris et Los Angeles, sont conformes aux exigences du CIO. Un marché "gagnant-gagnant" en somme, puisque le perdant dans la course à l'organisation des Jeux de 2024 se verrait attribuer d'office celle des JO-2028.

Paris, déjà candidate malheureuse trois fois - pour l'organisation des éditions 1992, 2008 et 2012 - ne fanfaronne pas mais répète qu’elle dispose du bon projet au bon moment pour 2024. Lors des journées de l’olympisme, fin juin, la capitale française a prouvé sa capacité à passer en mode JO en réunissant avec succès plus d’un million de personnes sur les bords de Seine pour célébrer le sport. Comme une mini-répétition joyeuse, spectaculaire et ludique, avant la véritable fête de l'olympisme espérée pour 2024.

Vous êtes à nouveau en ligne