VRAI OU FAKE "Si on a 200 euros pour des cadeaux, on n'a pas besoin d'une augmentation" : cette fausse citation d'Emmanuel Macron cartonne sur internet

Capture écran du site parodique \"franchetvinfo.com\"
Capture écran du site parodique "franchetvinfo.com" (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le site satirique "franchetvinfo.fr" a publié cette page en pleine semaine de colère sociale. L'article a été partagé à de nombreuses reprises depuis. 

C'est une fake news largement partagée depuis quelques jours. Un article du site "Franchetvinfo.fr", qui reprend les codes visuels du site franceinfo, et relate un prétendu déplacement d'Emmanuel Macron. Dans cet article parodique, ses propos envers une caissière sont attribués au président de la République : "Si on a 200 euros pour des cadeaux, on n'a pas besoin d'une augmentation." Cette phrase est fausse, comme tout le reste de l'article, mais elle est pourtant devenue virale en quelques heures. La cellule Vrai du faux de franceinfo vous explique pourquoi. 

Plus de 40 000 partages sur les réseaux sociaux

Il suffit de regarder l'adresse du site pour comprendre qu'il s'agit d'une parodie. "Franchetvinfo.com" a presque copié le nom de notre site "francetvinfo.com". Il reprend d'ailleurs les mêmes codes couleurs et une partie de notre logo, ce qui peut susciter le doute chez les internautes. C'est uniquement dans l'onglet "à propos" que le site précise que "tous ses articles sont faux".

Le site satirique reprend en partie le logo de franceinfo. 
Le site satirique reprend en partie le logo de franceinfo.  (CAPTURE ECRAN)

Parmi les autres articles, il y a quelques titres assez drôles ou satiriques, qui pourraient mettre la puce à l'oreille des internautes. Pourtant, la page fonctionne très bien : elle a été partagée plus de 40 000 fois sur les réseaux sociaux entre sa mise en ligne en début de semaine et jeudi. Lorsqu'on regarde les interactions, près de 70% des internautes ont réagi avec des commentaires négatifs sur Facebook, ce qui laisse entendre qu'une majorité a cru à cette fausse information.

Pire, les propos imaginaires ont été repris comme étant réels par "Linfopopular.net". Ce site, basé à l'étranger, a copié-collé la page web telle quelle, pour la diffuser sans préciser qu'il s'agissait d'humour. 

Les commentaires de certains internautes après la lecture de l\'article.
Les commentaires de certains internautes après la lecture de l'article. (CAPTURE ECRAN FACEBOOK)

Un site parodique comme "Le Gorafi" 

Alors qu'on connaît bien Le Gorafi, des internautes tombent quand même dans le panneau. La raison ? Le site "franchetvinfo.fr" est bien moins connu et Le Gorafi est bien identifié (après, avoir tout de même piégé plusieurs personnalités politiques à ses débuts). 

L'article a aussi bien fonctionné car il joue sur la colère sociale. La page a été publiée au moment où une partie du pays se trouve dans la rue pour manifester contre la réforme des retraites. Par ailleurs, Emmanuel Macron a tenu plusieurs fois des propos polémiques sur les "gens qui ne sont rien" ou ceux "qui devraient traverser la rue pour trouver un boulot". Cette phrase sur les cadeaux de Noël s'inscrit dans cette série, ce qui peut contribuer à tromper les internautes.

Les retombées publicitaires visées 

Si ce genre de site multiplie les fausses informations, c'est pour toucher de l'argent généré par la publicité. D'ailleurs, lorsqu'on va sur la page en question, il y a une première pub qui recouvre intégralement l'écran puis ensuite plusieurs parsemées au fil de la lecture. Lorsque qu'une page devient virale, elle génère énormément de trafic et donc plus d'argent. Une étude d'une ONG américaine, qui a scruté 20 000 sites de ce genre, a estimé à plus de 207 millions d'euros les retombées publicitaires pour l'ensemble de ces sites. 

Vous êtes à nouveau en ligne