Violence et football : témoignages des arbitres

Nous vous diffusions hier ces images de violence : un terrain de footbaIl envahi par des pseudo-supporters. Dans le Val-de-Marne, au Plessis-Trévise, 2 arbitres ont été agressés a l'issue d'une rencontre amateur. Autour du terrain du Plessis-Trévise ce matin, des patrouilles de police. Sur la pelouse, les matchs ont repris. Hier, dans ce stade, la finale amateur de moins de 17 ans opposait Villejuif à Champigny-sur-Marne. A la 85e minute, une décision de l'arbitre provoque la colère. Une dizaine de supporters s'en prennent aux 2 arbitres. Ce matin, ils étaient entendus au commissariat. J'ai pas pensé de suite au danger mais à mes collègues. J'en avais un juste derrière les tribunes. Quand après j'ai vu tout le monde sur moi, j'ai eu un peu peur. Nicolas Sihl s'en sort avec plusieurs contusions. Un autre de ses collègues a Iui, été poursuivi, jusqu'au vestiaire. Malgré le choc, ils ecartent l'idée d'arrêter l'arbitrage. Je vais continuer avec peut-être encore plus de convictions. C'est pas une cinquantaine de pseudo-supporteurs qui vont me faire changer d'avis. Des violences qui interviennent quelques jours seulement après les incidents lors d'un autre match amateur a Ivry-sur-Seine. Pour les responsables du footbal local, les jeunes prennent souvent exemple sur ce qui se passe sur les terrains professionnels. Depuis un certain temps, avec les contestations répétées et la polémique a haut niveau, il y a un non-respect de l'autorité arbitrale sur les terrains. Les deux arbitres ont déposé plainte pour violences volontaires aggravées.

Nous vous diffusions hier ces images de violence : un terrain de footbaIl envahi par des pseudo-supporters. Dans le Val-de-Marne, au Plessis-Trévise, 2 arbitres ont été agressés a l'issue d'une rencontre amateur.

Autour du terrain du Plessis-Trévise ce matin, des patrouilles de police. Sur la pelouse, les matchs ont repris. Hier, dans ce stade, la finale amateur de moins de 17 ans opposait Villejuif à Champigny-sur-Marne. A la 85e minute, une décision de l'arbitre provoque la colère. Une dizaine de supporters s'en prennent aux 2 arbitres. Ce matin, ils étaient entendus au commissariat.

J'ai pas pensé de suite au danger mais à mes collègues. J'en avais un juste derrière les tribunes. Quand après j'ai vu tout le monde sur moi, j'ai eu un peu peur.

Nicolas Sihl s'en sort avec plusieurs contusions. Un autre de ses collègues a Iui, été poursuivi, jusqu'au vestiaire. Malgré le choc, ils ecartent l'idée d'arrêter l'arbitrage.

Je vais continuer avec peut-être encore plus de convictions. C'est pas une cinquantaine de pseudo-supporteurs qui vont me faire changer d'avis.

Des violences qui interviennent quelques jours seulement après les incidents lors d'un autre match amateur a Ivry-sur-Seine. Pour les responsables du footbal local, les jeunes prennent souvent exemple sur ce qui se passe sur les terrains professionnels.

Depuis un certain temps, avec les contestations répétées et la polémique a haut niveau, il y a un non-respect de l'autorité arbitrale sur les terrains.

Les deux arbitres ont déposé plainte pour violences volontaires aggravées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne