VIDEO. Des fillettes de 10 ans refusent la mixité dans les piscines, selon Marion Maréchal-Le Pen

BFMTV / DAILYMOTION

Invitée sur BFMTV, la députée FN du Vaucluse rapporte une conversation avec un inspecteur des écoles.

Après la sortie, lundi 2 février, de Nathalie Kosciusko-Morizet sur des élèves musulmans qui arrivent en retard à cause de la prière, à Mulhouse (Haut-Rhin), c'est au tour de la députée FN du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen de dénoncer le "communautarisme". Mardi, sur BFMTV, elle a évoqué le cas de jeunes filles qui refusent la mixité dans les piscines municipales et lors des sorties scolaires.

Selon la députée, des "jeunes filles autour de 10 ans" ne vont plus à la piscine "parce que les parents ne voulaient plus qu'elles y aillent, parce que c'était mixte, parce qu'il y avait des garçons", lance-t-elle. L'information lui a été fournie par un inspecteur des écoles, affirme-t-elle.

Favorable à la suspension des allocations familiales

Marion Maréchal-Le Pen, qui ne donne pas de précision sur l'endroit où ont eu lieu ces incidents, demande des sanctions contre les parents : "Pas seulement des échanges citoyens qui ne marchent pas" mais la suspension d'une partie de l'allocation familiale : "tout n'est pas permis dans ce pays", conclut-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne