Un homosexuel toulousain affirme avoir reçu un appel du pape

Le pape François, le 4 septembre 2013 au Vatican. 
Le pape François, le 4 septembre 2013 au Vatican.  (VINCENZO PINTO / AFP)

Sensible à une lettre reçue au Vatican, le pape François aurait appelé le jeune homme pour le rassurer. Le Vatican dément.  

Saint-Esprit ou mauvaise plaisanterie ? Un Toulousain de 25 ans affirme, vendredi 6 septembre à La Dépêche du Midi, avoir reçu un coup de fil du pape François. Cependant, le Vatican a démenti l'information aurpès du Figaro.

"Ton homosexualité, ce n’est pas grave"

Selon le quotidien régional, Christopher a reconnu "[sa] voix, [son] timbre, le rythme de [ses] paroles". Le jeune homme raconte l'événement avec force détails : le jeudi 29 août, sur le coup de 14 heures, son téléphone sonne avec, à l'autre bout du fil, ni plus ni moins que le pape François. "J’ai bien reçu la lettre que tu m’as envoyée", lui aurait-il dit avant de le rassurer : "Ton homosexualité, ce n’est pas grave. Il faut rester courageux, il faut continuer à croire, à prier, et rester bon." L'entretien avec le pape argentin aurait duré environ 9 minutes et aurait eu lieu en espagnol. Selon le jeune homme, François l'aurait appelé après une lettre d'une trentaine de lignes qu'il avait envoyée à l'adresse officielle du Vatican pour faire part de ses doutes. 

Selon La Dépêche du Midi, c'est la première fois qu'un Français a droit à cette attention. Mais l'information semble crédible car cet été, le pape a téléphoné à un Italien qui venait de perdre son frère et à une Argentine victime d’un viol. Il a également prononcé une phrase remarquée sur l'homosexualité fin juillet, à l'issue des Journées mondiales de la jeunesse : "Si une personne est gay, qui suis-je pour la juger ?" De surcroît, l'appel a été passé d'un numéro situé au Vatican, précise encore La Dépêche.

"Il y a le risque que des gens se fassent passer pour le pape"

Mais le Vatican dément. Interrogé par Le Figarole père Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, insiste : "Jamais le pape n'a téléphoné à cette personne, (...) la seule fois où François a téléphoné en France, c'était pour parler au cardinal Barbarin." Et de préciser qu'il "y a toujours le risque que des gens se fassent passer pour le pape par téléphone"

Autre indice en faveur d'une mauvaise plaisanterie, relevé par Le HuffingtonPost.fr : La Dépêche indique que le souverain pontife aurait dit à Christopher qu'il était sur le point de recevoir la visite du roi Abdallah II de Jordanie. Or, selon Radio Vatican, cette rencontre aurait eu lieu dans la matinée du 29 août, et non pas l'après-midi, comme le laisse entendre le récit du jeune homme.

Vous êtes à nouveau en ligne