UMP : comité stratégique au parti

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Ce matin, à l'UMP, un comité stratégique a été convoque en urgence après les propos de François Fillon qui renvoyaient dos-à-dos PS et FN. L'ancien Premier ministre était somme de clarifier sa pensée, ce qu'il a fait du bout des lèvres. Au siège de l'UMP ce matin, tous les ténors du parti étaient là. M. Raffarin, c'est quoi aujourd'hui, on lave le linge sale en famille. On va travailler. Mais surtout demander une mise au point à François Fillon et entendre ses explications. Qu'allez-vous dire à vos amis de. D'anciens membres de son gouvernement dénoncent "une erreur politique majeure" qui fait le jeu du FN. A l'issue d'une réunion de 2 heures, une position commune est trouvée. Elle ressemble au "ni-ni" préconisé jusque là. Nous combattrons et nous nous opposerons avec vigueur à la politique conduite par le gouvernement socialiste et ses allies. Nous combattrons avec la même vigueur et les sectaristes que nous rejetterons toujours. L'ancien premier ministre a voulu lever toute ambiguite. Pas d'alliance avec le FN, jamais il ne votera pour ce parti. Mais il veut s'adresser à ses électeurs. C'est le rôle d'un homme politique de faire bouger les lignes, de mettre le doigt sur les difficultés. On ne peut pas rester assis en répétant les mêmes formules alors qu'on voit le FN progresser. D'une maladresse François Fillon a fait une stratégie politique assumée. Il ne faut pas stigmatiser les électeurs du FN. C'est ce qu'il m'a confié hier. Son objectif est clair : muscler son image dans la perspective de 2017, alors qu'une partie des adhérents de l'UMP se dit sensible aux thèmes du FN.

Ce matin, à l'UMP, un comité stratégique a été convoque en urgence après les propos de François Fillon qui renvoyaient dos-à-dos PS et FN. L'ancien Premier ministre était somme de clarifier sa pensée, ce qu'il a fait du bout des lèvres.

Au siège de l'UMP ce matin, tous les ténors du parti étaient là.

M. Raffarin, c'est quoi aujourd'hui, on lave le linge sale en famille.

On va travailler.

Mais surtout demander une mise au point à François Fillon et entendre ses explications.

Qu'allez-vous dire à vos amis de.

D'anciens membres de son gouvernement dénoncent "une erreur politique majeure" qui fait le jeu du FN. A l'issue d'une réunion de 2 heures, une position commune est trouvée. Elle ressemble au "ni-ni" préconisé jusque là.

Nous combattrons et nous nous opposerons avec vigueur à la politique conduite par le gouvernement socialiste et ses allies. Nous combattrons avec la même vigueur et les sectaristes que nous rejetterons toujours.

L'ancien premier ministre a voulu lever toute ambiguite. Pas d'alliance avec le FN, jamais il ne votera pour ce parti. Mais il veut s'adresser à ses électeurs.

C'est le rôle d'un homme politique de faire bouger les lignes, de mettre le doigt sur les difficultés. On ne peut pas rester assis en répétant les mêmes formules alors qu'on voit le FN progresser.

D'une maladresse François Fillon a fait une stratégie politique assumée. Il ne faut pas stigmatiser les électeurs du FN. C'est ce qu'il m'a confié hier. Son objectif est clair : muscler son image dans la perspective de 2017, alors qu'une partie des adhérents de l'UMP se dit sensible aux thèmes du FN.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne