Ukraine : panique au barrage de Slavyansk

Un aéroport a été repris après des échanges de tirs. Le barage des pro-russes à l'entrée de Slavyansk pris par un vent de panique. Montez dans la voiture, il faut aller à l'aéroport. Toi, accompagne-les. Nous allons vers l'aéroport de Kramatorsk. On va vous montrer comment des. Des avions de chasse ukrainiens survolent la zone avec des hélicoptères de combat. Impossible de confirmer l'existence de tirs mais l'opération antiterroriste a commencé. A notre arrivée a l'aéroport militaire, la tension monte d'un cran, la rumeur des tirs, et la réalité d'un face-à-face inédit pro-russes contre militaires ukrainiens. Regardez, on voit sa tête, à gauche, c'est un sniper. En fait, il s'agit de militaires le doigt sur la gâchette. Un officier ukrainien vient a la rencontre des manifestants. Laissez-le parler. La tentative pour nouer le dialogue tourne court. Je suis le général Kroutov, le chef des opérations antiterroristes. Qui a donné l'ordre de tirer ? Qui ? Les soldats ne tirent pas sans ordre. Cris. Un militaire ukrainien pris à partie par une foule pro-russe. Signé que la situation est en train dé dégénérer. Des tirs de sommation tentent de disperser la foule. Un général ukrainien empêché d'entrer dans l'aéroport est exfiltré in extremis.

Un aéroport a été repris après des échanges de tirs.

Le barage des pro-russes à l'entrée de Slavyansk pris par un vent de panique.

Montez dans la voiture, il faut aller à l'aéroport. Toi, accompagne-les.

Nous allons vers l'aéroport de Kramatorsk.

On va vous montrer comment des.

Des avions de chasse ukrainiens survolent la zone avec des hélicoptères de combat. Impossible de confirmer l'existence de tirs mais l'opération antiterroriste a commencé. A notre arrivée a l'aéroport militaire, la tension monte d'un cran, la rumeur des tirs, et la réalité d'un face-à-face inédit pro-russes contre militaires ukrainiens.

Regardez, on voit sa tête, à gauche, c'est un sniper.

En fait, il s'agit de militaires le doigt sur la gâchette. Un officier ukrainien vient a la rencontre des manifestants.

Laissez-le parler.

La tentative pour nouer le dialogue tourne court.

Je suis le général Kroutov, le chef des opérations antiterroristes. Qui a donné l'ordre de tirer ? Qui ? Les soldats ne tirent pas sans ordre. Cris.

Un militaire ukrainien pris à partie par une foule pro-russe. Signé que la situation est en train dé dégénérer.

Des tirs de sommation tentent de disperser la foule. Un général ukrainien empêché d'entrer dans l'aéroport est exfiltré in extremis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne