Trop de stagiaires dans les entreprises : un nouvel abus

En 6 ans, le nombre de stagiaires a triple dans les entreprises et ce n'est pas que le fruit de l'alternance mais bel et bien d'abus. Un stagiaire coûte beaucoup moins cher qu'un salarie. Les députés ont étudié cette semaine un amendement visant a encadrer cette pratique abusive. Herman Prodel, 26 ans, est en stage de fin d'étude. Elève avocat, il doit travailler 6 mois dans cette entreprise avant de décrocher son diplôme. Un stage obligatoire qu'il apprécie, il apprend son futur métier. On apprend des choses différentes par rapport à l'école. Là, on est vraiment dans la pratique. Le cabinet compte 20 salaries et 4 stagiaires en permanence. Les former est une charge pour les dirigeants mais ce n'est pas du temps perdu. Quand j'ai demandé à Herman de faire un projet de lettre, il y a passe 3 ou 4 heures, j'y passe peut-être moins de temps. Côté conditions de travail, ici, les stagiaires sont bien lotis. Leurs indemnités dépassent 1 O00 euros mensuels, bien plus que le minimum légal de 436 euros. Une volonté de la part des 3 associés qui dirigent le cabinet. La formation de qualité est nécessaire, Il est possible que dans 3 ou 4 ans il revienne chez nous. Des stages étudiants qui facilitent l'accès à l'emploi, une réalité pour une partie des 1,6 million de stages de l'an dernier. Une enquête précise que 33 % des stages de fin d'étude débouchent sur une proposition d'embauche. Bénédicte est élève en école de communication. Elle a enchaîné 9 stages dont un de 6 mois pour un site internet. Elle travaillait de chez elle par ordinateur, sans encadrement. C'etaitjuste un énorme gâchis ce stage, de l'exploitation. sur laquelle le patron se faisait du blé. D‘après le Conseil Economique et Social, 100.000 stages seraient des emplois déguisés et sous-payes. La ministre de l'Enseignement supérieur vient de changer la loi. Il y aura un contrôle obligatoire et 200 h de formation qui seront dispensées en accompagnement. Insuffisant pour l'organisation Génération Précaire. Elle demande un statut du stagiaire inscrit dans le Droit du travail. Notre crainte c'est que le stagiaire soit une variable d'ajustement, Plutôt que d'avoir un salarie, un apprenti, vont préférer le stagiaire, parce qu'on peut l'embaucher n'importe quand dans l'année.

En 6 ans, le nombre de stagiaires a triple dans les entreprises et ce n'est pas que le fruit de l'alternance mais bel et bien d'abus. Un stagiaire coûte beaucoup moins cher qu'un salarie. Les députés ont étudié cette semaine un amendement visant a encadrer cette pratique abusive.

Herman Prodel, 26 ans, est en stage de fin d'étude. Elève avocat, il doit travailler 6 mois dans cette entreprise avant de décrocher son diplôme. Un stage obligatoire qu'il apprécie, il apprend son futur métier.

On apprend des choses différentes par rapport à l'école. Là, on est vraiment dans la pratique.

Le cabinet compte 20 salaries et 4 stagiaires en permanence. Les former est une charge pour les dirigeants mais ce n'est pas du temps perdu.

Quand j'ai demandé à Herman de faire un projet de lettre, il y a passe 3 ou 4 heures, j'y passe peut-être moins de temps.

Côté conditions de travail, ici, les stagiaires sont bien lotis. Leurs indemnités dépassent 1 O00 euros mensuels, bien plus que le minimum légal de 436 euros. Une volonté de la part des 3 associés qui dirigent le cabinet.

La formation de qualité est nécessaire, Il est possible que dans 3 ou 4 ans il revienne chez nous.

Des stages étudiants qui facilitent l'accès à l'emploi, une réalité pour une partie des 1,6 million de stages de l'an dernier. Une enquête précise que 33 % des stages de fin d'étude débouchent sur une proposition d'embauche. Bénédicte est élève en école de communication. Elle a enchaîné 9 stages dont un de 6 mois pour un site internet. Elle travaillait de chez elle par ordinateur, sans encadrement.

C'etaitjuste un énorme gâchis ce stage, de l'exploitation. sur laquelle le patron se faisait du blé.

D‘après le Conseil Economique et Social, 100.000 stages seraient des emplois déguisés et sous-payes. La ministre de l'Enseignement supérieur vient de changer la loi. Il y aura un contrôle obligatoire et 200 h de formation qui seront dispensées en accompagnement. Insuffisant pour l'organisation Génération Précaire. Elle demande un statut du stagiaire inscrit dans le Droit du travail.

Notre crainte c'est que le stagiaire soit une variable d'ajustement, Plutôt que d'avoir un salarie, un apprenti, vont préférer le stagiaire, parce qu'on peut l'embaucher n'importe quand dans l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne