Tourisme fluvial : en croisière sur la Seine

Notre série sur les plus beaux sites touristiques au fil de l'eau. Aujourd'hui, on vous emmène sur la Seine, en plein Paris d'abord. Le fleuve est le meilleur moyen de découvrir ses monuments. Mais on va aussi rejoindre Honfleur, avec des paysages qui ont inspiré de nombreux peintres. Au pied de la Tour Eiffel: le Botticelli. 110 m de long, 75 cabines. Cet hôtel flottant de 150 places va larguer les amarres pour Honfleur, en Normandie. Ce couple vient de Belgique, ils sont des adeptes des croisières. Ils adorent les paquebots mais ils voulaient voguer autrement. On découvre mieux le paysage que sur de gros bateaux, c'est plus sympa, plus familial. Mais comme sur les gros bateaux, la machine est bien huilée. Les 25 membres d'équipage sont applaudis par une clientèle déjà conquise. Ils sont très dynamiques, la musique et tout, excellent. C'est parti pour six jours de croisière. La statue de la Liberté pose un dernier regard sur nos vacanciers. Le lendemain matin, la Seine se réveille, les passagers aussi. Le soleil sur les berges, c'est très agréable, pas de bruit. C'est joli, nous avons du beau temps. Vitesse moyenne :16 km/h, et pas question de pousser le moteur. C'est une croisière, pas une course! Il faut qu'ils aient le temps de voir tout le paysage. Même sans vagues, la croisière sera mouvementée. On va s'échauffer un peu! On commence par les poignets. Ça fait un bien fou. On aime mieux regarder. C'est plus amusant que de faire. Au fil de l'eau, la Seine se dévoile. Château-Gaillard, forteresse du Xlle siècle construite sous Richard Coeur-de-Lion. Mais la première visite, c'est le château de Martainville qui abrite le musée des Arts Normands. La hauteur des pièces, c'est impressionnant. Y a des artisans qui ont mouillé leur chemise pour faire ça. On vient pas seulement pour la vie de bateau, on visite la région. Des découvertes aussi à bord. Le passage de l'écluse est une attraction, le bateau frôle le bord. Le soir, pas question de dormir. Le bateau devient guinguette, on tangue au rythme de la musique. Only you.

Notre série sur les plus beaux sites touristiques au fil de l'eau. Aujourd'hui, on vous emmène sur la Seine, en plein Paris d'abord. Le fleuve est le meilleur moyen de découvrir ses monuments. Mais on va aussi rejoindre Honfleur, avec des paysages qui ont inspiré de nombreux peintres.

Au pied de la Tour Eiffel: le Botticelli. 110 m de long, 75 cabines. Cet hôtel flottant de 150 places va larguer les amarres pour Honfleur, en Normandie. Ce couple vient de Belgique, ils sont des adeptes des croisières. Ils adorent les paquebots mais ils voulaient voguer autrement.

On découvre mieux le paysage que sur de gros bateaux, c'est plus sympa, plus familial.

Mais comme sur les gros bateaux, la machine est bien huilée. Les 25 membres d'équipage sont applaudis par une clientèle déjà conquise.

Ils sont très dynamiques, la musique et tout, excellent.

C'est parti pour six jours de croisière. La statue de la Liberté pose un dernier regard sur nos vacanciers. Le lendemain matin, la Seine se réveille, les passagers aussi.

Le soleil sur les berges, c'est très agréable, pas de bruit.

C'est joli, nous avons du beau temps.

Vitesse moyenne :16 km/h, et pas question de pousser le moteur.

C'est une croisière, pas une course! Il faut qu'ils aient le temps de voir tout le paysage.

Même sans vagues, la croisière sera mouvementée.

On va s'échauffer un peu! On commence par les poignets.

Ça fait un bien fou.

On aime mieux regarder. C'est plus amusant que de faire.

Au fil de l'eau, la Seine se dévoile. Château-Gaillard, forteresse du Xlle siècle construite sous Richard Coeur-de-Lion. Mais la première visite, c'est le château de Martainville qui abrite le musée des Arts Normands.

La hauteur des pièces, c'est impressionnant. Y a des artisans qui ont mouillé leur chemise pour faire ça.

On vient pas seulement pour la vie de bateau, on visite la région.

Des découvertes aussi à bord. Le passage de l'écluse est une attraction, le bateau frôle le bord. Le soir, pas question de dormir. Le bateau devient guinguette, on tangue au rythme de la musique.

Only you.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne