Tourisme : bilan de la saison d'été 2014

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Avec la rentrée, c'est l'heure des premiers bilans touristiques, après un été maussade et un pouvoir d'achat en baisse. Le manque à gagner s'élève à 800 millions d'euros en juillet et août. Un même constat dans la plupart des régions. Pour profiter de cet été, il fallait aimer l'eau sous toutes ses formes. A l'heure du bilan, le temps n'est pas le seul à faire grise mine. Chaque année, ce camping affiche complet. Cet été n'a pas été comme les autres. Dans le passé, on refusait beaucoup de monde. Cette année, beaucoup moins. Le mois d'août a rattrapé le mois de juillet difficile. Tous les professionnels ne font pas le même constat. Le bilan de la fréquentation est en léger retrait par rapport a 2013. On pensait qu'il serait bien plus mauvais que ça. Au nivau de la consommation, on est sur du. 10%. Temps maussade, portefeuille restreint, un cocktail anti-dépense. On a été 3 fois au restaurant et on a choisi les tarifs. Ce glacier confirme cette tendance. S'ils viennent a plusieurs, avec des enfants, ils comparent les prix. Sur l'ensemble des régions françaises, le nombre de vacanciers a baissé de 4% cet été. Certaines régions souffrent plus que les autres. Ce parc aquatique des Landes n'a attiré que 80 000 visiteurs cet été l'une des pires saisons depuis son ouverture en 1999. Mois de juillet. 30%, en août on sera dans cet ordre aussi. Certains tirent leur épingle du jeu. La Bretagne, la Normandie et l'Alsace ont accueilli plus de touristes cet été que l'an dernier.

Avec la rentrée, c'est l'heure des premiers bilans touristiques, après un été maussade et un pouvoir d'achat en baisse. Le manque à gagner s'élève à 800 millions d'euros en juillet et août. Un même constat dans la plupart des régions.

Pour profiter de cet été, il fallait aimer l'eau sous toutes ses formes. A l'heure du bilan, le temps n'est pas le seul à faire grise mine. Chaque année, ce camping affiche complet. Cet été n'a pas été comme les autres.

Dans le passé, on refusait beaucoup de monde. Cette année, beaucoup moins. Le mois d'août a rattrapé le mois de juillet difficile.

Tous les professionnels ne font pas le même constat.

Le bilan de la fréquentation est en léger retrait par rapport a 2013. On pensait qu'il serait bien plus mauvais que ça. Au nivau de la consommation, on est sur du.

10%.

Temps maussade, portefeuille restreint, un cocktail anti-dépense.

On a été 3 fois au restaurant et on a choisi les tarifs.

Ce glacier confirme cette tendance.

S'ils viennent a plusieurs, avec des enfants, ils comparent les prix.

Sur l'ensemble des régions françaises, le nombre de vacanciers a baissé de 4% cet été. Certaines régions souffrent plus que les autres. Ce parc aquatique des Landes n'a attiré que 80 000 visiteurs cet été l'une des pires saisons depuis son ouverture en 1999.

Mois de juillet.

30%, en août on sera dans cet ordre aussi.

Certains tirent leur épingle du jeu. La Bretagne, la Normandie et l'Alsace ont accueilli plus de touristes cet été que l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne