Voir la vidéo

TGV Lyon-Paris bloqué, un problème électrique en cause

Une dizaine de TGV, qui effectuaient la liaison Paris-Lyon, se sont retrouvés bloqués durant plusieurs heures, à la suite d'un problème électrique. 4H de retard pour les passagers qui ont dû patienter. Quand ce TGV entre en gare à Lyon, il est 1H30 du matin. Plus de deux heures de retard. Une mauvaise surprise hier soir pour tous les passagers des trains entre Paris et Lyon. Jusqu'à 4 H de retard dans les deux sens. Pour certain ce long week-end a commencé dans la douleur. Trois heures et demi de retard ! C'est beaucoup sur un trajet qui devait en durer deux. On arrive à bon port, c'est le principal. On a annoncé d'abord 1H30 de retard, puis 2H30, puis 3H 30. On a patienté sagement. La raison c'était quoi. Je sais pas, justement. La raison : une panne d'alimentation électrique au sud du Creusot sur la ligne TGV. Les trains ont été détournés sur les voies annexes. La SNCF fait son mea culpa. On a mal estime le retard supplémentaire, avec un effet de ralentissement sur cette ligne ancienne. Notre estimation était trop juste pour certains trains. La SNCF a distribué dans la nuit plus de 30.000 collations, et promis des remboursements. On attend beaucoup de monde à la SNCF pour ce long week-end. Laurent Desbonnet, bonjour, vous êtes en direct de la Gare de Lyon à Paris.

Une dizaine de TGV, qui effectuaient la liaison Paris-Lyon, se sont retrouvés bloqués durant plusieurs heures, à la suite d'un problème électrique. 4H de retard pour les passagers qui ont dû patienter.

Quand ce TGV entre en gare à Lyon, il est 1H30 du matin. Plus de deux heures de retard. Une mauvaise surprise hier soir pour tous les passagers des trains entre Paris et Lyon. Jusqu'à 4 H de retard dans les deux sens. Pour certain ce long week-end a commencé dans la douleur.

Trois heures et demi de retard ! C'est beaucoup sur un trajet qui devait en durer deux.

On arrive à bon port, c'est le principal.

On a annoncé d'abord 1H30 de retard, puis 2H30, puis 3H 30. On a patienté sagement.

La raison c'était quoi.

Je sais pas, justement.

La raison : une panne d'alimentation électrique au sud du Creusot sur la ligne TGV. Les trains ont été détournés sur les voies annexes. La SNCF fait son mea culpa.

On a mal estime le retard supplémentaire, avec un effet de ralentissement sur cette ligne ancienne. Notre estimation était trop juste pour certains trains.

La SNCF a distribué dans la nuit plus de 30.000 collations, et promis des remboursements.

On attend beaucoup de monde à la SNCF pour ce long week-end. Laurent Desbonnet, bonjour, vous êtes en direct de la Gare de Lyon à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT