Syrie : réaction à Beyrouth

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La France aujourd'hui, n'a pas prévu un vote du parlement. les députés et les sénateurs ne se prononceront pas. Ce n'est pas facile à gérer pour Hollande. Pas d'attaque immédiate, on temporise. Franck Genauzeau est à Beyrouth. Comment a-t-on perçu ce report de toute intervention ? Vous avez rencontre ce matin des membres de l'opposition syrienne. Franck Genauzeau : Oui, notre interlocuteur a été déçu et inquiet. Selon lui, Bachar al-Assad peut continuer à tuer. Il craint qu'un blanc-seing soit accordé à Assad. Pas de réactions des autorités syriennes.

La France aujourd'hui, n'a pas prévu un vote du parlement. les députés et les sénateurs ne se prononceront pas. Ce n'est pas facile à gérer pour Hollande.

Pas d'attaque immédiate, on temporise. Franck Genauzeau est à Beyrouth. Comment a-t-on perçu ce report de toute intervention ? Vous avez rencontre ce matin des membres de l'opposition syrienne.

Franck Genauzeau : Oui, notre interlocuteur a été déçu et inquiet. Selon lui, Bachar al-Assad peut continuer à tuer. Il craint qu'un blanc-seing soit accordé à Assad. Pas de réactions des autorités syriennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne