St-Julien-les-Villas : l'eau en crue

J'ai plus rien. Dans le jardin submergé, des poissons ont élu domicile. Juste à côte, l'eau encercle progressivement cette maison. Je me suis réveillé à 6 heures du matin. Ça n'arrivait pas encore au niveau de l'étage. Ça commence vraiment à monter. Il a surélevé tous les meubles, mais cela risque de ne pas suffire. On ne peut pas arrêter l'eau. Il reste encore 50 cm. A la mairie, un cellule de crise est mise en place. La ville doit être très surveillée, car elle touche la ville de Troyes. C'est ce qu'il est en train de se passe d"ailleurs. Objet de toutes les inquiétudes, ce déversoir. Ce matin le niveau augmentait toujours. Bonjour Hugo Clément, le pic de la crue de la Seine pourrait intervenir dans l'après-midi ? Car il pleut et la situation est préoccupante. Hugo Clément : La situation est toujours préoccupante. Contrairement aux apparences, nous ne sommes pas au milieu d'une rivière, mais dans le jardin d'une maison.

J'ai plus rien.

Dans le jardin submergé, des poissons ont élu domicile. Juste à côte, l'eau encercle progressivement cette maison.

Je me suis réveillé à 6 heures du matin. Ça n'arrivait pas encore au niveau de l'étage. Ça commence vraiment à monter.

Il a surélevé tous les meubles, mais cela risque de ne pas suffire.

On ne peut pas arrêter l'eau. Il reste encore 50 cm.

A la mairie, un cellule de crise est mise en place. La ville doit être très surveillée, car elle touche la ville de Troyes. C'est ce qu'il est en train de se passe d"ailleurs.

Objet de toutes les inquiétudes, ce déversoir. Ce matin le niveau augmentait toujours.

Bonjour Hugo Clément, le pic de la crue de la Seine pourrait intervenir dans l'après-midi ? Car il pleut et la situation est préoccupante.

Hugo Clément : La situation est toujours préoccupante. Contrairement aux apparences, nous ne sommes pas au milieu d'une rivière, mais dans le jardin d'une maison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne