VIDEO. "C'est un exemple" : quatre ans après la disparition de son père, Basile Bourgnon à l'assaut de la Transat Jacques-Vabre

Les bateaux doivent s'élancer dimanche du Havre pour rejoindre le Brésil.

"C'est une chance, à 17 ans, de se retrouver sur des courses mythiques comme celle-là !" Dimanche 27 octobre, au Havre (Seine-Maritime), Basile Bourgnon prendra le départ, avec le skipper d'Edenred Emmanuel Le Roch, de la Transat Jacques-Vabre. Il deviendra ainsi le plus jeune naviguant de toute l'histoire de la course, un peu plus de vingt ans après le sacre de son père, Laurent Bourgnon, génie de la voile et double vainqueur de la compétition (1995, 1997) disparu lors d'une plongée en mer en 2015

"Un rêve de jeunesse"

S'il n'a jamais suivi son père en compétition – Laurent Bourgnon avait définitivement tourné le dos à sa vie de coureur au large en 2004 pour profiter pleinement de sa famille –, il n'en a pas moins été inspiré. "Je ne le fais pas pour lui, pour lui prouver quelque chose. La voile, j'ai vraiment voulu et su que j'allais en faire ma vie il y a 2-3 ans. Il n'était déjà plus là pour savoir que ça allait être mon métier. Mais voilà, ça reste un exemple", raconte Basile Bourgnon à franceinfo. Emmanuel Le Roch, ami de la famille, complète : "Forcément, Laurent est très présent dans nos têtes, parce que déjà c'est son papa, donc c'est normal. Et moi, c'est un ami donc forcément il reste gravé dans nos mémoires. Et puis il nous a apporté tellement qu'on lui doit bien ça."

Dimanche, ils quitteront donc Le Havre pour Salvador de Bahia, au Brésil. "Nous, notre objectif c'est de passer devant les bateaux de notre génération", explique Basile Bourgnon. Fin prêt, il a déjà atteint un premier but : participer. "C'est la réalisation d'un rêve – je vais pas dire d'enfance, parce que j'en suis pas très loin –, mais de jeunesse."

Vous êtes à nouveau en ligne