Vendée Globe : avarie structurelle pour le monocoque de Thomas Ruyant après une collision avec un objet flottant

L\'embarcation de Thomas Ruyant a subi une avarie, dimanche 18 décembre.
L'embarcation de Thomas Ruyant a subi une avarie, dimanche 18 décembre. (MARC DEMEURE / MAXPPP)

Le skipper Thomas Ruyant a subi une avarie après une collision avec un OFNI, dimanche. Le Français se trouvait à la huitième place du Vendée Globe. 

Le monocoque du nordiste Thomas Ruyant a subi une avarie, dimanche 18 décembre, après une collision avec un objet flottant non identifié (OFNI), selon un communiqué du Vendée Globe. Après l'incident, le skipper a évalué les dégâts.

"À 16h45, ce dimanche, le monocoque de 60 pieds "Le Souffle du Nord pour Le Projet Imagine" skippé par Thomas Ruyant, engagé dans la huitième édition du Vendée Globe, est entré en collision avec un OFNI. Thomas a constaté, tout de suite, une voie d'eau dans la soute à voile qui se trouve à l'avant. Le choc a également engendré une casse du safran tribord, de quelques varangues ainsi que des dégâts structurels notamment sur le pont du voilier", précise le communiqué.

Il cherche à rejoindre la Nouvelle-Zélande

Le skipper n'a pas demandé d'assistance. Selon Laurent Bourgués, le directeur technique du Souffle du Nord, Thomas Ruyant "est en train d'évaluer les avaries et de mettre son monocoque dans une situation de navigation où il ne souffre pas. Il a déjà préparé son matériel de sécurité dans le cas où la situation dégénère, a partagé le directeur. Il naviguait, au moment du choc, dans un vent soufflant à plus de 40 nœuds et une mer très formée. Thomas cherche une solution pour rejoindre la Nouvelle-Zélande."

La Direction de Course du Vendée Globe a pris contact avec les autorités de sauvetage maritime de Nouvelle-Zélande, dans le cas où la situation s'aggraverait. Thomas Ruyant est actuellement huitième, sur 22, selon le classement provisoire de la course.

Vous êtes à nouveau en ligne