Voile : le départ de Brest Atlantiques, prévu dimanche, reporté pour cause de météo

Le maxi-trimaran Sodebo Ultim, au large de Belle-Ile-en-Mer (Morbihan), le 6 mai 2017. 
Le maxi-trimaran Sodebo Ultim, au large de Belle-Ile-en-Mer (Morbihan), le 6 mai 2017.  (JEAN MARIE LIOT / AFP)

Jacques Caraës, le directeur de la course, évoque une "fenêtre potentielle" pour un départ mardi. 

Le départ de la course à la voile Brest Atlantiques, prévu dimanche, pour les quatre maxi-trimarans de la classe des Ultim, a été reporté en raison "des conditions météo tempétueuses", ont annoncé jeudi 31 octobre les organisateurs.

"Malheureusement, on est obligé de reporter ce départ", a déclaré Jacques Caraës, le directeur de la course, évoquant une "fenêtre potentielle" pour un départ mardi. "Si on ne prend pas ce petit créneau, on sera encore bloqué puisqu'une autre dépression arrive jeudi", a-t-il précisé. Dans ce cas-là, la course ne pourrait pas partir de toute la semaine. "On ne peut pas faire partir ces bateaux-là dans des conditions trop difficiles, on n'est pas là non plus pour faire les jeux du cirque", a-t-il ajouté.

La Transat Jacques-Vabre n'accepte pas les Ultim

Cette compétition se joue en double sous la forme d'une longue boucle. Les quatre géants des mers doivent partir de Brest pour se diriger vers Le Cap puis remonter en direction de Rio et ensuite revenir à la pointe de la Bretagne. Le départ de la course devait être donné une semaine après celui de la Transat Jacques-Vabre, partie dimanche dernier. Cette course n'accepte plus les Ultim.

Cette classe a été créée en janvier 2018. Elle est le fruit d'un collectif monté en décembre 2013 et qui compte cinq membres adhérents, tous aux manettes de la classe : Actual (Yves Le Blévec), Banque Populaire (Armel Le Cléac'h), Gitana (écurie Edmond de Rothschild), Macif (François Gabart) et Sodebo (Thomas Coville).

Vous êtes à nouveau en ligne