Violences sexuelles dans le patinage : Didier Gailhaguet démissionne et dénonce une "dictature ministérielle"

FRANCE 2

Après vingt ans à la tête du patinage français, Didier Gailhaguet a annoncé sa démission de la présidence de la fédération samedi 8 février.

La pression était trop forte. Samedi 8 février, en plein scandale d'agressions sexuelles dans le patinage, Didier Gailhaguet, président de la Fédération française des sports de glace, a annoncé sa démission. "Dans un souci de pur apaisement, j'ai pris avec philosophie, avec dignité, mais sans amertume aucune devant son injustice, la tête haute, la sage décision de démissionner de mon poste de président de la fédération", a-t-il indiqué depuis le 12e arrondissement de Paris.

Le patinage dans la tourmente

Didier Gailhaguet affirme sa bonne foi et dit céder à la pression : "Devant la dictature ministérielle, notamment la menace un peu honteuse d'un retrait de l'agrément, pas un seul instant il ne m'est venu à l'idée de pouvoir être un frein à ma fédération". Didier Gailhaguet laisse donc derrière lui un monde du patinage en pleine tourmente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne