Patinage : la chute de Didier Gailhaguet

France 2

Mis sous pression depuis plusieurs jours, Didier Gailhaguet, président de la fédération française des Sports de glace, a démissionné samedi 8 février. Il y a quelques jours, l'ex-patineuse Sarah Abitbol avait accusé un ancien entraîneur de viol.

Critiqué pour sa gestion des affaires de violences sexuelles et face au malaise dans les clubs de patinage, le président de la fédération des Sports de glace Didier Gailhaguet a finalement cédé samedi 8 février dans la matinée. "Dans le souci de pur apaisement, j'ai pris avec philosophie, avec dignité, mais sans amertume aucune (...) la sage décision de démissionner de mon poste de président de la fédération", explique-t-il.

Le ministère des Sports ordonne une inspection générale 

Didier Gailhaguet se défend toujours d'avoir couvert les violences sexuelles qui auraient été commises par Gilles Beyer, un ancien entraîneur renommé. Le président a perdu son bras de fer face à la ministre des Sports. Roxana Maracineanu menaçait de retirer à la fédération son pouvoir sur les clubs si le dirigeant ne quittait pas son poste. Elle annonce désormais une inspection générale au sein de l'institution dès lundi 10 février. Pour Sarah Abitbol, la démission de Didier Gailhaguet est un soulagement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne