Violences dans le patinage : une vingtaine d'entraîneurs mis en cause dans une enquête ordonnée par le gouvernement

France 2

Nouvelles révélations concernant les violences sexuelles dans le patinage professionnel. L’enquête diligentée par le gouvernement met en cause une vingtaine d'entraîneurs.

La glace est brisée. Plusieurs mois après les révélations chocs de la patineuse Sarah Abitbol qui accuse son ex-entraîneur Gilles Beyer de viol, la parole s'est libérée. Des dizaines de témoignages de patineurs ou de leurs familles ont alimenté une enquête inédite ordonnée par le ministère des Sports. 

"J'ai réussi à briser l'omerta"

21 entraîneurs sont visés pour des violences physiques dont 12 pour des faits de harcèlement ou de violences sexuelles. "J'ai réussi à briser l'omerta, c'était difficile de parler. Quand je vois le résultat de l’enquête, je me dis que j'ai bien fait de parler pour sauver la future génération", explique Sarah Abitbol, ancienne patineuse professionnelle. Les victimes sont nombreuses, comme une mère de famille. Il y a quelques années, Gilles Beyer lui a demandé des faveurs sexuelles en échange d'entraînements pour sa fille. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne