Transat Jacques Vabre : dernière ligne droite pour les Imoca

(Transat Jacques Vabre : Vincent Riou et Sébastien Col devraient s'imposer dans la catégorie Imoca © Transat Jacques Vabre)

Les monocoques (Imoca) sont attendus demain mercredi à Itajaí au Brésil, terme de la 12e édition de la Transat Jacques Vabre à la voile. Il ne reste plus que 9 bateaux en course sur les 20 au départ dans cette catégorie décimée en début d’épreuve par trois dépressions météo successives.

Après les grands trimarans, Itajaí attend désormais les trois premiers monocoques Imoca et le leader des Multi-50. A moins de 500 kilomètres de l’arrivée, Vincent Riou (PRB) devance toujours Armel le Cléach’ d’une centaine de kilomètres.

Il y a deux ans, Vincent Riou s’était imposé avec Jean Le Cam, en profitant de la casse dans les derniers jours de François Gabart et Michel Desjoyeaux victime d’un démâtage le long des côtes brésiliennes.

Cette année le skipper de PRB associé à Sébastien Col, devrait s’imposer pour la deuxième fois de suite dans d’autres circonstances. Contraint à l’abandon, il y a un an sur la route du Rhum, le vainqueur du Vendée Globe 2005 en tête depuis le Pot au noir, la zone de convergence intertropicale, a pour l’instant su résister au retour d’Armel le Cléach’ sur le dernier des neuf bateaux encore en course. Il a aussi contrôlé Yann Eliès et Charlie Dalin 3e.

Dans cette dernière ligne droite, son expérience devrait lui permettre de conserver cette première position à condition de bien négocier les derniers miles. Il faut se souvenir que samedi, sur son trimaran géant Sodebo, Thomas Coville a mis plus de deux heures et demi pour couvrir les 10 derniers kilomètres. Si le leader venait à connaître une telle absence de vent ses poursuivants pourraient en profiter pour revenir. Une hypothèse qu’il ne faut toutefois pas complètement exclure.

Transat Jacques Vabre : dernière ligne droite pour les Imoca. Les explications de Fabrice Rigobert
--'--
--'--