Tour de France : une 6ème étape encore réservée aux sprinteurs

(belizar Fotolia.com)

La sixième étape du Tour de France entre Aix-en-Provence et Montpellier rapproche tranquillement le peloton des Pyrénées. Le parcours, entièrement plat, devrait faire jeudi le bonheur des sprinteurs, comme lors de l'arrivée à Marseille mercredi, qui a souri à Mark Cavendish.

Pour la deuxième journée consécutive, le Tour va connaître jeudi une étape de plat favorable aux sprinteurs. La bagarre pour la quête du maillot vert va donc se poursuivre avec une arrivée à Montpellier.

La ville, située à mi-chemin entre les massifs alpins et pyrénéens, est une habituée du Tour : elle a déjà été trente fois ville-étape. En 2011, lors du dernier passage de la Grande Boucle dans la préfecture de l'Hérault, c'est le sprinteur britannique Mark Cavendish qui s'était imposé. Nul doute qu'il aura à coeur de ré-éditer cette performance cette année.

Une étape de transition

Aucune difficulté au programme du jour, hormis le col de la
Vayède, petite bosse de quatrième catégorie, 68 kilomètres après le départ. Elle ne devrait poser aucun problème
aux coureurs du peloton. L'incertitude viendra du vent, toujours une variable à
gérer sur ces parcours de plat.

Cette étape de transition rapproche un peu plus le peloton des Pyrénées : les premières difficultés sont attendues pour la huitième étape, samedi.