Tour de France : Guillaume Martin, le cycliste philosophe

Le Normand Guillaume Martin est diplômé d\'un master de philosophie et participe pour la première fois au Tour de France. Ici, sur le criterium du Dauphiné.
Le Normand Guillaume Martin est diplômé d'un master de philosophie et participe pour la première fois au Tour de France. Ici, sur le criterium du Dauphiné. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

À 24 ans, le Normand Guillaume Martin participe au Tour de France pour la première fois. Diplômé d'un master de philosophie, il dénote avec le profil des coureurs habituels de la Grande Boucle.

Il a délaissé ses livres le temps du Tour de France : à 24 ans, le Normand Guillaume Martin découvre la Grande Boucle dans l'équipe belge Wanty - Groupe Gobert, invitée par l'organisation. Le jeune homme est un coureur atypique dans le peloton : diplômé d'un master de philosophie, il laisse régulièrement son esprit vagabonder sur les routes du Tour qu'il sillonne pour la première fois. "On a le temps non pas de philosopher mais en tout cas de laisser son esprit divaguer. C'est peut-être un travail préparatoire à la philosophie, un travail d'incubation !", explique-t-il. 

Ne pas être perçu comme l'intello du peloton

Ce spécialiste de Nietzsche, qui a rédigé un mémoire de philosophie intitulé Le sport moderne : une mise en application de la philosophie nietzschéenne ?,  ne veut pas être catalogué comme l'intello du peloton, à l'image de Laurent Fignon en son temps. Quand on fait remarquer à ce fils de comédienne et de prof d’aïkaido qu’il n’a pas un profil habituel, la réponse fuse. "Tout le monde est atypique en un sens !", se défend le jeune homme.

"Dans l'équipe, on avait Frederik Bakaert. il est cycliste et il travaille à mi-temps à la ferme." Une grande varité des profils qui séduit Guillaume Martin. "C'est cela qui est bien dans le cyclisme, c'est qu'il y a une grande diversité de profils. Il suffit de s'intéresser aux gens pour découvrir leurs particularités." 

Vous êtes à nouveau en ligne