Tour de France : Egan Bernal "avait déjà renversé le Tour de France", selon Jean-François Bernard

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Entre l'arrêt prématuré de la course à cause des intempéries et l'abandon de Thibaut Pinot, la 19e étape du Tour de France aura offert un scénario plein de rebondissements, comme nous raconte notre consultant Jean-François Bernard.

Une folle journée sur le Tour de France. La 19e étape, vendredi 26 juillet, a été arrêtée peu avant Val d'Isère, à une trentaine de kilomètres de son terme, en raison d'un orage de grêle dans la vallée en direction de la montée finale vers Tignes. Les chronos de cette étape ont donc été figés par les organisateurs au sommet de l'Iseran, "toit" du Tour 2019 à 2 770 m, franchi en tête par Egan Bernal.

>> Tour de France : Egan Bernal s'empare du maillot jaune aux dépens de Julian Alaphilippe après l'arrêt de la 19e étape

Une étape arrêtée à cause de la météo, est-ce déjà arrivé ? "Ca arrive", confirme le consutant cyclisme de franceinfo Jean-François Bernard, qui se souvient de l'année 1996, "l'année où Bjarne Riis remporte le Tour de France". Les organisateurs avaient décidé d'escamoter l'Iseran à cause de la neige, une première sur la Grande Boucle depuis 1927. L'étape est réduite à une course de côte de 46 km, et c'est le moment que choisit le Danois pour assommer le Tour. 

"J'ai aussi connu ça en 1988 dans le Gavia, sur le Tour d'Italie, se souvient Jean-François Bernard, où cette fois, la course n'a pas été arrêtée. C'était une étape dantesque, remportée ce jour là par Andrew Hampsten, qui s'était imposé aussi sur le Tour d'Italie."

"Egan Bernal avait déjà frappé un gros coup"

Egan Bernal a ravi le maillot jaune durant cette étape raccourcie, peut-il le garder jusqu'à Paris ? "Qu'elle soit raccourcie ou pas, aujourd'hui je pense qu'Egan Bernal avait déjà frappé un gros coup", répond le consultant. "Je crois que ça ne changera pas grand chose à l'arrivée à Paris", ajoute-t-il.

Egan Bernal est passé en tête de l'Iseran, il avait déjà de l'avance, il a fait plonger Alaphilippe. Selon moi, il avait déjà renversé le Tour de France.

Jean-François Bernard

à franceinfo

Thibaut Pinot "fait partie des grands"

Thibaut Pinot a quitté le Tour en début d'étape et en pleurs, victime d'une lésion musculaire à la cuisse. "C'est une étape dans sa carrière, il a fait un superbe Tour de France", affirme Jean-François Bernard.

"Il était peut-être en mesure, certainement, de le remporter, tout du moins d'être sur le podium. Il ne faut pas se remettre en question, je crois que la préparation était bonne pour lui. Il faut simplement oublier ce Tour de France, et ça sera compliqué, mais il nous a prouvé qu'il faisait partie des grands, conclut le consultant de franceinfo. Maintenant, courage, et à l'année prochaine !".

Vous êtes à nouveau en ligne