Tour de France : de belles retombées économiques pour la ville de Pau

Place à la 19e étape du Tour de France entre Lourdes et Laruns vendredi 27 juillet. La Grande Boucle, un événement lucratif pour les villes qui l'accueillent.

Jeudi 26 juillet, la 18e étape du Tour de France arrivait à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Dans les rues de la ville, les habitants ont pu croiser les camions des 20 équipes de la Grande Boucle, logée dans l'agglomération. Une belle affaire pour les hôteliers de Pau, d'autant que cette année, le Tour s'arrête quatre jours. "Il y a une grosse notoriété, on sait qu'il ne faut pas se rater, c'est très important", confie l'un d'entre eux au micro de France 2.

200 000 euros par jour

Pour la ville de Pau, c'est aussi une belle opération. Elle espère de sérieuses retombées économiques, estimées environ à 200 000 euros par jour rien qu'avec ASO et les équipes du Tour. "A celà, il faut rajouter tous ceux de la caravane, tous les journalistes, tous les suiveurs, et donc c'est vrai que c'est quelque chose d'extraordinaire", explique Josy Poueyto, adjointe au maire. Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, la ville de Pau a également le plaisir de savourer une victoire française, la troisième depuis le début du Tour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne