Tour de France : ascension dans la peau d'un coureur

FRANCE 3

Ce vendredi matin, ils étaient nombreux à gravir le col de la Croix de Fer avant l'arrivée des coureurs

Vendredi 24 juillet, Vincenzo Nibali est sorti vainqueur de la 19e étape du Tour de France entre Saint-Jean-de Maurienne et la Toussuire (Savoie). Une étape marquée par l'ascension d'un des cols les plus difficiles de la Grande Boucle. De nombreux amateurs s'y essayent.

22 kilomètres d'ascension

C'est un géant de pierre figé au coeur des Alpes. Le col de la Croix de Fer culmine à 2067 mètres d'altitude. Pour le dompter avant le peloton, il fallait partir tôt ce vendredi matin. Tout au long des 22 kilomètres d'ascension, on croise toutes sortes de passionnés.  Des Slovaques, des Japonais, un Belge et un cyclotouriste de 80 ans.

Quelques lacets plus haut, la pente a eu raison de certains.
Aurélien et Alex grimpent ce sommet pour la première fois. Leurs muscles pleurent sous le cuissard, mais le sommet n'est plus très loin. Dans l'après-midi, quelques secondes à peine pour apercevoir les coureurs et le Tour d'Aurélien et Alex est déjà terminé.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne