Tour de France 2019 : Egan Bernal remporte cette 106e édition et devient le premier Colombien à inscrire son nom au palmarès

Peter Sagan, Egan Bernal et Romain Bardet sur le podium du Tour de France à l\'arrivée sur les Champs-Elysées, dimanche 28 juillet à Paris.
Peter Sagan, Egan Bernal et Romain Bardet sur le podium du Tour de France à l'arrivée sur les Champs-Elysées, dimanche 28 juillet à Paris. (MARCO BERTORELLO / AFP)

Egan Bernal (22 ans) est devenu le premier Colombien vainqueur de l'épreuve. De son côté, Julian Alaphilippe a reçu le prix du coureur le plus combatif du Tour. 

"J'ai gagné le Tour. Il va me falloir quelques jours pour intégrer cela." A seulement 22 ans, le Colombien Egan Bernal est devenu le premier Colombien à remporter le Tour de France, dimanche 28 juillet, au terme d'une dernière étape remportée au sprint par l'Australien Caleb Ewan. Le coureur sud-américain d'Ineos, surdoué venu des hauteurs des Andes, peinait à masquer son émotion sur le podium. Sa victoire traduit également la supériorité de sa formation qui n'a laissé échapper qu'une seule fois la victoire (en 2014) depuis 2012.

Les 155 coureurs du Tour de France ont terminé leur périple avec cette dernière étape de 128 kilomètres entre Rambouillet (Yvelines) et le circuit final des Champs-Elysées. Le circuit final de 6,5 kilomètres a été parcouru huit fois avant l'arrivée jugée au bout d'une ligne droite de 400 mètres, à hauteur du Petit Palais et à faible distance de l'Élysée. A ce petit jeu, Caleb Ewan s'est montré le plus fort en franchissant la ligne devant le Néerlandais Dylan Groenewegen.

Julian Alaphilippe, chouchou des Français, élu super combatif

Le camp tricolore a reçu un lot de consolation pour cete 106e édition de la Grande Boucle. Julian Alaphilippe a été désigné à l'unanimité, coureur le plus combatif du Tour de France 2019 par le jury présidé par le directeur de course Thierry Gouvenou. Le Français, vainqueur de deux étapes et maillot jaune pendant 14 jours, succède au palmarès à l'Irlandais Dan Martin.

Les autres honneurs sont revenus à Peter Sagan, le Slovaque qui a ramené à Paris pour la septième fois le maillot vert du classement par points (un record), et au Français Romain Bardet, maillot à pois du meilleur grimpeur. Ainsi qu'à la formation espagnole Movistar, lauréate du classement par équipes.

Vous êtes à nouveau en ligne