DIRECT. Tour de France 2019 : les équipes de sprinteurs ont mis le turbo... Regardez et commentez la 16e étape de la Grande Boucle

Francetv sport

Après une journée de repos, le peloton entame la dernière semaine du Tour de France par une boucle de 177 kilomètres autour de Nîmes.

Après les Pyrénées, et avant d’attaquer les Alpes, les coureurs du Tour de France ont l’occasion de reprendre leur souffle mardi 23 juillet. Après deux semaines exaltantes, la 16e étape dessine une boucle de 177 kilomètres au départ des arènes de Nîmes, sous une chaleur qui s'annonce écrasante. Une course que vous pouvez voir et commenter, dès 13h20, sur notre site franceinfo.fr.

Une étape pour les sprinteurs ? Les spécialistes du plat ont coché cette 16e étape. La boucle du jour sera tracée en intégralité dans le département du Gard et le peloton aura même le privilège de rouler sur le pont du Gard, une vingtaine de kilomètres après le départ. Aucune difficulté majeure n'est au programme sur le tracé, à part la côte de Saint-Jean du Pin (4e catégorie, 1,8 km à 4,2%). Les coureurs s'expliqueront sûrement lors d'un sprint massif à l'arrivée.

Les espérances françaises.  Alors que tout reste à faire pour le général, à l'entame de la dernière semaine, on peut se mettre à rêver. Thibaut Pinot a dominé la montée finale de la 15e étape dimanche, et comblé son retard (1’32’’) au classement général où il pointe désormais à la 4e place. Julian Alaphilippe, même en difficulté, c’est battu comme un diable pour rester en jaune, alors que le vainqueur 2018, Geraint Thomas (2e), et le prodige colombien Egan Bernal (5e), sont plus que jamais en embuscade. 

23h30 : "De telles températures en montagne, c'est du suicide".

La 16e étape de la Grande Boucle a été marquée par la première journée de canicule de cette édition 2019. Et le maillot vert Peter Sagan n'a pas mâché ses mots après l'arrivée pour exprimer son inquiétude à l'aube des étapes alpestres. "J'avais l'impression de rouler dans un four. J'ai dû boire énormément de bidons. A chaque fois j'en prenais un, puis un autre, puis un autre", a aussi déclaré le Slovaque.

21h15 : Il est 20 heures à la pendule. Voici ce qu'il faut retenir de l'actualité de ce mardi soir :

• Selon l'enquête de Matignon, les travaux effectués par François de Rugy au ministère de la Transition écologique étaient justifiés. Quant aux dîners fastueux, seuls trois d'entre eux étaient "privés", relève de son côté le rapport de l'Assemblée. Il est l'invité du journal de 20 heures de France 2 ce soir.

L'Assemblée nationale a ratifié le Ceta, le très controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada. Mais à une courte majorité, et avec 52 abstentions et 9 votes contre de députés LREM. Nous vous expliquons le contenu du texte.


Sans surprise, c'est bien Boris Johnson qui va succéder à Theresa May à la tête du parti conservateur et au poste de Premier ministre dès demain.

• La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg s'est exprimée lors d'une réunion parlementaire sur le climat, alors que sa venue avait été critiquée par certains députés de droite et d'extrême droite. Regardez son discours.

• En tout, 81 départements sont en vigilance orange à la canicule ou aux orages. Des records de chaleur ont été battus dans plusieurs villes, dont Bordeaux ou Rennes.


• Caleb Ewan s'est imposé au sprint au terme de la 16e étape, une boucle autour de Nîmes. Julian Alaphilippe est toujours maillot jaune, mais il reste trois étapes dans les Alpes à disputer.

21h14 : Quelques nouvelles de Jakob Fuglsang qui a dû abandonner cet après-midi après une chute à 27 km de l'arrivée à Nîmes. Le Danois ne souffre d'aucune fracture mais il a "des contusions importantes", explique son équipe, Astana, dans un tweet.

18h39 : C'était la dernière chance pour les sprinteurs de s'expliquer avant les Champs-Elysées. Pour le reste, Julian Alaphilippe garde son maillot jaune. On vous résume tout par ici.



(MARCO BERTORELLO / AFP)

18h48 : Vous n'étiez pas devant votre télé quand l'Australien Caleb Ewan s'est imposé au sprint à Nîmes ? Pas de panique : on vous a isolé la séquence :

(FRANCE 2)

21h08 : Rappelons les principales infos de ce mardi dense en actualité :

• François de Rugy "n'a enfreint aucune règle", conclut l'enquête de l'Assemblée sur ses dîners. Pourtant, trois d'entre eux étaient "privés", relève le rapport. L'enquête de Matignon sur les travaux de son logement de fonction de ministre valide dans l'ensemble les dépenses. Il sera l'invité du 20 heures de France 2.


L'Assemblée nationale a voté en faveur de la ratification du Ceta, le très controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada. Mais à une courte majorité, et avec 52 abstentions et 9 votes contre de députés LREM. Nous vous expliquons le contenu du texte.


Sans surprise, les membres du Parti conservateur ont choisi Boris Johnson comme nouveau leader, lui assurant de devenir le nouveau Premier ministre, demain, en remplacement de Theresa May. Il a promis un Brexit le 31 octobre, avec ou sans accord.

• La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg s'est exprimée lors d'une réunion parlementaire sur le climat, alors que sa venue avait été critiquée par certains députés de droite et d'extrême droite. Regardez son discours.



• En tout, 81 départements sont en vigilance orange à la canicule ou aux orages. Des records de chaleur ont été battus dans plusieurs villes dont Bordeaux. Après Paris et Lyon, Lille instaurera la circulation différenciée demain.


• Caleb Ewan s'est imposé au sprint au terme de la 16e étape, une boucle autour de Nîmes. Jakob Fulgsang, 9e du général, a chuté. Julian Alaphilippe est toujours maillot jaune, mais il reste trois étapes dans les Alpes à disputer.

21h07 : C'est la deuxième victoire d'étape de Caleb Ewan sur ce Tour. Il avait déjà remporté la 11e étape à Toulouse, au sprint également. Cette fois-ci, le coureur de la Lotto-Soudal a devancé Elia Viviani, Dylan Groenewegen et Peter Sagan.

20h54 : Cette arrivée au sprint n'a pas fait bouger les positions au classement général (si l'on excepte l'abandon de Jakob Fuglsang, ex-9e). Julian Alaphilippe reste maillot jaune. L'enjeu devrait être plus important demain avec l'arrivée du Tour dans les Alpes.

17h33 : L'Australien Caleb Ewan remporte, au sprint, la 16e étape du Tour de France à Nîmes.

17h29 : A 4,5 km de l'arrivée, les coureurs de l'échappée n'ont plus qu'une dizaine de secondes d'avance sur le peloton. L'étape pourrait se jouer au sprint, où tout serait ouvert : cette année, toutes les arrivées au sprint ont été remportées par des coureurs différents et aucun patron ne se détache, raconte francetv sport.

17h32 : C'est une chute de plusieurs coureurs qui a provoqué l'abandon de Jakob Fuglsang. L'étape y est propice puisqu'une nouvelle chute vient de se produire à l'arrière du peloton, dans laquelle Rui Costa et Stephen Cummings ont notamment été pris.

20h58 : Le Danois Jakob Fuglsang, leader de l'équipe Astana et 9e du classement général, abandonne le Tour de France après une chute, à 25 km de l'arrivée.

15h36 : Alors qu'il reste une centaine de kilomètres à parcourir, cinq coureurs – Ourselin, Rossetto, Wisniowski, Gougeard et Bak – figurent toujours en tête de la course. Mais ils ne comptent qu'une grosse minute d'avance sur le peloton. Le sprint massif semble inéluctable aujourd'hui.

15h35 : Si vous l'avez ratée en direct, je vous propose de revoir la chute de Geraint Thomas un peu plus tôt lors de la 16e étape. Le 2e du classement général a, depuis, réintégré le peloton.

15h05 : D'après le programme officiel du Tour, "le pont du Gard a déjà été franchi par le peloton en 1957 lors d'une étape Marseille-Alès".

15h07 : Mea culpa et merci à @Erwan qui a le fin mot de l'histoire : oui, le Tour de France est déjà passé sur le Pont du Gard, en 1957. Il y est repassé en 1987 d'après un spécialiste interrogé par France Bleu.

15h01 : Je vous assure, cher @anonyme, que je n'en ai trouvé aucune trace, et mon collègue Pierre Godon non plus. Le site internet du Pont du Gard parle d'un "privilège unique pour les coureurs", et ne mentionne pas non plus de précédent. En revanche, il est souvent passé à proximité du monument, et c'est de là qu'il partira demain en direction de Gap.

15h01 : Vérifiez.... Il me semble avoir déjà vu le Tour de France sur le Pont du Gard !

15h18 : Le leader d'Ineos Geraint Thomas, 2e au général, a chuté dans un virage, a priori après avoir accroché un coéquipier ou un trottoir. Il s'est vite relevé pour revenir sur le peloton mais il semble amoché, notamment au coude gauche. La journée du tenant du titre est compliquée : il avait déjà crevé un peu plus tôt.

15h39 : Bonjour @anonyme. Les coureurs sont déjà passés près du Pont du Gard, mais, à ma connaissance, c'est la première fois qu'ils roulent sur le pont lui-même. Il est, bien sûr, fermé à la circulation habituellement, et l'étape a demandé des études techniques, explique France Bleu Gard Lozère. Vous n'êtes pas le seul à avoir apprécié la vue.

14h32 : Les coureurs sur le Pont du Gard ? Est-ce inédit ? De belles images en tout cas !

15h25 : Rappelons les principales informations de ce mardi :

Sans surprise, les membres du Parti conservateur ont choisi Boris Johnson comme nouveau leader, lui assurant de devenir le nouveau Premier ministre, demain, en remplacement de Theresa May. Il a promis un Brexit le 31 octobre, avec ou sans accord.

• La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg s'est exprimée lors d'une réunion parlementaire sur le climat, alors que sa venue avait été critiquée par certains députés de droite et d'extrême droite. Regardez son discours.

L'Assemblée nationale votera cet après-midi sur la ratification du Ceta, le très controversé traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada. Nous vous expliquons son contenu et nous répondons aux questions soulevées par ses opposants. Hier, Nicolas Hulot a appelé à voter contre.

• L'enquête sur les travaux dans le logement de fonction de François de Rugy au ministère de la Transition écologique et solidaire valide dans l'ensemble les dépenses engagées. Les conclusions de l'enquête de l'Assemblée nationale sont attendues dans l'après-midi, mais ont déjà été éventées.

• A Bordeaux ou encore à Toulouse, il n'a jamais fait aussi chaud au plus frais de la nuit. En tout, 62 départements sont en vigilance orange à la canicule ou aux orages. La circulation différenciée est instaurée à Paris et à Lyon notamment.


• Après une journée de repos, le peloton du Tour de France a repris la route à Nîmes, avec une boucle plate de 177 km. A cinq jours du terme, Julian Alaphilippe est toujours maillot jaune, mais il reste trois étapes dans les Alpes à disputer. Regardez l'étape en direct.

13h45 : Petit incident sans gravité pour le leader d'Ineos Geraint Thomas, qui a crevé, mais a vite réintégré l'arrière du peloton.

13h44 : Cinq coureurs ont pris la tête de la course dans les premiers kilomètres : Alexis Gougeard, Stéphane Rossetto, Lukasz Wsniowski, Paul Ourselin et Lars Bak. Ils ont environ 45 secondes d'avance sur le peloton.

13h42 : Plus que le parcours, c'est la météo qui pourrait animer cette 16e étape. La canicule, d'abord : si le Gard n'est pas en vigilance orange, il fait tout de même 35 °C (ressenti 40 °C) à Nîmes en ce moment même, selon Météo France. Le profil de l'étape expose aussi les coureurs à des bordures, ces écarts dans le peloton creusés par le vent, qui avaient fait perdre un temps précieux à Thibaut Pinot en première semaine.

13h40 : Le fait que Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot aient leurs chances au général donne du piment à cette étape, bien sûr, mais son parcours annonce plutôt une journée pour les sprinteurs. Francetv sport en détaille le profil.

13h43 : La 16e étape du Tour de France, une boucle autour de Nîmes, s'élance. Regardez-la en direct.

12h00 : Voici les principales informations ce midi :

• L'enquête sur les travaux dans le logement de fonction de François de Rugy au ministère de la Transition écologique et solidaire valide dans l'ensemble les dépenses engagées. Matignon promet tout de même une "nouvelle circulaire" pour renforcer le "process" de contrôle.

A Bordeaux ou encore à Toulouse, il n'a jamais fait aussi chaud au plus frais de la nuit. La canicule est de retour sur la France. En tout, 59 départements sont en vigilance orange. Avec les fortes chaleurs, la pollution stagne. La circulation différenciée est instaurée à Paris et à Lyon notamment.

• La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg est arrivée à l'Assemblée nationale pour une réunion parlementaire sur le climat. Certains députés de droite et d'extrême droite critiquent sa venue et appellent au boycott.

• Après une journée de repos, le Tour de France reprend à Nîmes, avec une boucle plate de 177km. Dans cinq jours, les coureurs seront à Paris pour le sprint final. Julian Alaphilippe est toujours maillot jaune, mais il reste trois étapes dans les Alpes à disputer.

11h55 : Bonjour @anonyme, il devrait faire 35 °C aujourd'hui sur le Tour de France, avec un ressenti de 41 °C. Comme nous vous l'expliquons dans cet article, les coureurs vont donc beaucoup boire, mais ils comptent aussi sur leur préparation physique pour résister à la chaleur.

11h55 : Est-ce bien raisonnable de maintenir une étape du tour avec ces chaleurs ?

10h02 : Bonjour @Kévin, l'étape du jour étant une boucle entre Nîmes et Nîmes, il fera autour 35 °C au plus chaud de la journée, avec un ressenti d'environ 41 °C, selon les prévisions de Météo France.

Vous êtes à nouveau en ligne