Omoplate fêlée, arcade sourcilière explosée... Le douloureux périple de Lawson Craddock, la lanterne rouge du Tour, jusqu'aux Champs-Elysées

Lawson Craddock après sa chute lors de la première étape du Tour de France, le 7 juillet 2018. 
Lawson Craddock après sa chute lors de la première étape du Tour de France, le 7 juillet 2018.  (MAXPPP)

Après la fracture de son omoplate, l'Américain Lawson Craddock a été la lanterne rouge du Tour de France de la première à la dernière étape. 

Lawson Craddock s'apprête à franchir la ligne d'arrivée finale, sur les Champs-Elysées, dimanche 29 juillet, d'un Tour de France qui aura été particulièrement éprouvant pour lui. Le coureur de l'équipe EF-Drapac, coéquipier de Rigoberto Uran, a chuté dans la première étape du Tour de France en Vendée, et souffre depuis d'un trait de fracture sur l'omoplate gauche. 

L'Américain, 26 ans, compte parmi les éléments importants de l'équipe, à l'aise en montagne et aussi en contre-la-montre. Pour sa deuxième participation au Tour de France, il finira dernier. Mais il se sera battu jusqu'au bout contre sa douleur pour ne pas abandonner la compétition.  

Chute sur la première étape 

Craddock a chuté dans la zone de ravitaillement de la toute première étape du Tour, le 7 juillet dernier. La chute s'est produite après 105 kilomètres de course, après un choc avec une spectatrice, a-t-il raconté. Il a été soigné sur le bord de la route et a terminé l'étape. Visage ensanglanté en raison d'une plaie à l'arcade sourcilière gauche, le coureur a franchi la ligne de la première étape en 176e et dernière position, à près de huit minutes du peloton principal, sous les applaudissements du public.

Une place qu'il n'a jamais quittée pendant toute la durée du Tour. "Cela a été trois longues semaines", s'est effondré Lawson Craddock à Espellette samedi, à l'arrivée du contre-la-montre individuel, avant-dernière étape avant l'arrivée à Paris. 

"Je préfèrerais ne pas être la lanterne rouge, mais juste le fait d'être encore dans la course est vraiment encourageant. Honnêtement, je suis vraiment content d'avoir pu transformer une situation négative en quelque chose qui me dépasse", s'est confié Lawson Craddock pendant le Tour, comme l'a rapporté ESPN

Levée de fonds pour chaque étape finie 

Car pour se motiver et pour rendre le calvaire moins insupportable, l'Américain a promis, pour chaque étape qu'il parvenait à finir, de reverser 100 dollars à une fondation qui recueille des financements destinés à rénover le vélodrome où il a débuté au Texas et qui avait été endommagé par l'ouragan Harvey l'an dernier. Il a par ailleurs fait appel à la générosité des internautes pour une levée de fonds en ligne. Il avait déjà récolté quelque 145 000 dollars samedi.

Vous êtes à nouveau en ligne