Le jour où le Tour a gravi la première fois l'Alpe-d'Huez

(Reuters)

Les coureurs de la grande boucle découvrent aujourd'hui l'Alpe-d'Huez. L'une des ascensions mythiques du Tour de France. L'un de ces cols en haut desquels se forge la légende des plus grands. Une montagne découverte pour la première en 1952 et qui a marqué, à plus d'un titre, l'histoire du Tour.

C'est une route de 13,8 kilomètres qui grimpe dans le massif des
Grandes Rousses. À peine sortis de Bourg-d'Oisans, les coureurs font
face à la montagne et à ses 21 virages numérotés en ordre
décroissants. Vingt-et-un virages, véritables signatures de ce col
ardu qui culmine à 1815 mètres d'altitude.

Cet Alpe-d'Huez, les coureurs l'ont découvert pour la première fois
en 1952 lors d'une très longue étape, 266 km au départ de
Lausanne. Une double première puisque c'est également la première
fois dans l'histoire du Tour qu'une arrivée s'est faite en altitude.
Cette 10e étape du Tour 52 aura donc changé le visage de
la compétition.

Fausto Coppi premier vainqueur de "l'Alpe"

Et lors de cette première ascension, c'est une légende qui
l'emporte. Fausto Coppi qui remportera le Tour cette même année. Le
Tour attendra ensuite près d'un quart de siècle avant de retrouver
l'Alpe-d'Huez. Il ne le quittera (presque) plus. En 1976, Joop
Zoetemelk arrive victorieux en haut du sommet et entame une longue
série de victoires néerlandaises qui donneront à l'Alpe son surnom
de "Montagne des Hollandais".

Et au fil des ascensions, la légende se construit. Il y a d'abord ce
dicton qui veut que celui qui arrive en jaune le soir de l'étape
soit vainqueur à Paris. (Il n'y a que sept contre-exemples sur 27
ascensions). Il y a aussi ces bagarres et ces luttes entre Bernard
Thévenet et Hennie Kuiper ou entre Laurent Fignon et Greg LeMond. Il
y a surtout cette image de Bernard Hinault et Greg LeMond arrivant
main dans la main, marquant alors une passation de pouvoirs entre le
Français et l'Américain.

Cette ascension compte aussi ses rois, ceux qui l'ont dompté
plusieurs fois (deux fois au maximum). Ils sont six dans ce club
fermé. Les Néerlandais Joop Zoetemelk, Hennie Kuiper et Peter
Winnen et les Italiens Gianni Bugno et Marco Pantani. Marco Pantani,
un roi parmi les rois, puisque c'est lui qui détient le record de
l'ascension en 36 minutes et 40 secondes lors de la dixième étape
du Tour 95.

Cette année, pour sa 100e édition, la légende de l'Alpe-d'Huez va connaître un nouveau chapitre ce jeudi 18 juillet, les
coureurs emprunteront deux fois les 21 lacets de cette montée
mythique.

 

Vous êtes à nouveau en ligne