REPLAY. Tour de France 2018 : regardez l'arrivée de la 14e étape entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende, remportée par Omar Fraile

Samedi, les coureurs s'attaquaient à une épreuve de moyenne montagne, longue de 188 kilomètres, et qui pourrait offrir un parcours idéal pour une échappée au long court entre la Drôme et la Lozère.

Un parcours pour baroudeurs. La 14e étape du Tour de France a offert la victoire à l'Espagnol Omar Fraile, samedi 21 juillet, après un parcous de 188 kilomètres de moyenne montagne entre Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme) et Mende (Lozère).

Omar Fraile devance de quelques secondes Julian Alaphilippe. Stuyven avait abordé la dernière rampe, longue de 3 kilomètres, avec une avance à peine supérieure à une minute et demie, mais Fraile l'a débordé à 500 mètres du sommet. L'Espagnol de 28 ans, vainqueur d'une étape du Giro en 2017, participe au Tour pour la première fois.

Une étape qui était promise aux puncheurs. Les contreforts du Massif central ne sont jamais inoffensifs. Les difficultés sont classées en moyenne montagne, sur les routes souvent usantes qui traversent les Cévennes. Le parcours comptait quatre ascensions majeures dont le col de la côte de la Croix Neuve (catégorie 2) et celui du Pont sans Eau (catégorie 3).

Peter Sagan a renoué avec ses habitudes vendredi. Le champion du monde a enlevé la 13e étape à Valence (Drôme), dans un sprint privé de la plupart de ses pointures. Privé de bon nombre d'adversaires, le Slovaque a ajouté une troisième perle à sa collection 2018, après La Roche-sur-Yon (2e étape) et Sarzeau (4e étape). Son onzième succès d'étape dans le Tour depuis ses débuts en 2012.

Le Tour retrouve la sérénité. La tension, qui avait culminé la veille dans la montée de l'Alpe d'Huez, est redescendue. "On peut décider de soutenir ou pas certains adversaires mais on doit respecter tous les athlètes", a insisté le directeur du Tour, Christian Prudhomme, après les incidents qui ont marqué le final de la 12e étape. L'Italien Vincenzo Nibali avait chuté à cause d'un spectateur, ce qui a provoqué son abandon, et les coureurs de l'équipe Sky, les Britanniques Chris Froome et Geraint Thomas avaient été conspués.

Vous êtes à nouveau en ligne